Un portable, un chat roux et un inconnu

Envie de décompresser ? D’une lecture sans prise de tête, en mode détente au soleil en sirotant un cocktail, sous le parasol ? J’ai le roman qu’il vous faut ! Je vous parle d’une chick-lit addictive : Un portable, un chat roux et un inconnu d’Aurore Chatras.

Résumé : La journée de Maddie avait été parfaite : une réussite professionnelle et un rendez-vous avec le type le plus mignon du bureau.
Mais voilà qu’à quelques heures de sa soirée mémorable, elle casse son téléphone. Désemparée, elle tombe sur une vente de smartphone exceptionnelle. Mais son nouveau portable lui réserve bien des surprises. Entre un chat roux diabolique, une mère farfelue, une sœur nombriliste et une meilleure amie qui fait ce qu’elle peut, Maddie va-t-elle réussir à percer le mystère de son téléphone ?

Une chick-lit…
Alors, avant toute chose, posons-nous quelques minutes pour nous demander ce qu’est une chick-lit. C’est d’ailleurs peut-être la première fois que je parle de ce genre littéraire sur le blog et pourtant, c’est loin d’être la première fois que j’en lis. Alors, utilisons un terme plus commun pour qualifier ce genre, on pourrait le caractériser de ‘comédie’. Une comédie sentimentale, romantique, le plus souvent, drôle, fraîche, légère et parfois, oui, il faut le dire, un peu superficielle. Le propre d’une chick-lit est que le lecteur ne se prenne pas la tête et passe un bon moment, en passant par tout plein d’émotions de la vie courante. On peut citer les péripéties de Bridget Jones, par exemple. Ou les nombreux romans de Sophie Kinsella. On remarquera que c’est souvent une figure féminine qui y est mis en avant, et que les fins sont des happy end.
Aurore Chatras ne déroge pas à la règle. Nous suivons Maddie, une jeune femme maladroite mais déterminée, un peu têtue aussi et c’est ce qui fait son charme. Maddie est comme beaucoup d’autres jeunes femmes, mène le même train de vie que beaucoup d’autres jeunes femmes, et a sans doute les mêmes problèmes sentimentaux que beaucoup d’autres jeunes femmes. À partir de là, il est extrêmement simple de s’identifier à elle. Et rapidement, ses problèmes deviennent les nôtres. On rentre dans l’histoire, on apprend à la connaître elle et ses proches. Et on sourit, souvent. Mais on grimace aussi un peu, il faut voir certaines situations dans lesquelles se met la pauvre Maddie… Fin, frais, vivant, et addictif sont les quatre mots qui me viennent à l’esprit pour qualifier ce roman.

Mais pas que…
Donc, ce roman est une chick-lit, ça on l’aura bien compris. Mais, ce n’est pas que ça. En effet, ce roman est double. Il nous propose une comédie romantique, humoristique, bourrée de bonne humeur et de situations rocambolesques, mais aussi de mystères, de magies, d’interrogations. On se pose des tas de questions au fil de notre lecture, on se pose les mêmes questions que Maddie, mais nous, au moins, avons la chance d’en savoir plus qu’elle à la fin.
Bon, et finalement, quand on récapitule, qu’est-ce qu’on a ? Un portable. Un super design, dernier cri, le meilleur de tous, mais… qui semble avoir un défaut au niveau de l’appareil photo. Un chat. Roux. Et quel chat ! Puis, un inconnu. Un bel inconnu. Hum… Un très bel inconnu. Et la question est… MAIS QUI EST CE FICHU INCONNU ?

Dans la tête de Maddie…
Durant tout le récit, nous avons le point de vue de Maddie. Nous sommes donc complètement immergé dans sa tête, avec la première personne du singulier comme pronom. Bon, lorsque je lis une romance, j’avoue avoir du mal avec le « je », car le plus souvent, il devient une répétition qui me dérange. Le personnage devient égo-centré, alors que ce n’était sûrement pas le but de l’auteur. Ici, Aurore Chatras a réussi à alléger ce phénomène. En nous offrant les pensées de son personnage, au lieu des sempiternelles « moi je », « moi je », nous avons le droit à ses digressions, ses blablas, et pour papoter, elle papote. Ce qui fait qu’on est d’autant plus immergé dans cet univers léger et frais qu’est la chick-lit. Pour un premier essai dans ce genre littéraire, Aurore Chatras fait carton plein, elle le maîtrise à la perfection ! Sa plume est douce, fluide, se lit vite et bien et est parfaitement adaptée au genre. Un régal !

Au final, ce roman est un gâteau sucré, une petite gourmandise à déguster au cours d’un après-midi ensoleillé, ou complètement à l’opposé, avec un bon chocolat chaud, rêvant d’un temps printanier. 

Service de presse envoyé par la maison d’édition


◊ Extrait ◊

La catastrophe

Je dévale quatre à quatre les marches de mon immeuble et me précipite dans la rue. Ce genre d’évènement n’arrive que dans les films ou les romans, pas dans la vie réelle. Et justement ce soir… N’importe quel jour, mais pas ce soir.
Je tombe à genoux sur le trottoir. L’impensable est réellement arrivé. Malgré moi, de grosses larmes grossissent au coin de mes yeux, comme, lorsqu’à six ans, mon doudou s’est fait écraser sur le parking d’un centre commercial. Les passants me regardent, indifférents à mon malheur.
La journée avait pourtant été parfaite.

Disponible à 4.99€ en version numérique.
Amazon
Fnac
Cultura

Publicités

7 réflexions sur “Un portable, un chat roux et un inconnu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s