Interview d’écrivaine : Stéphanie Lebaillif + un cadeau à gagner

Amoureuse des livres depuis toujours, Stéphanie Lebaillif écrivait déjà des poèmes lorsqu’elle était adolescente. C’est seulement plus tard, attirée par la romance, qu’elle décide d’écrire son premier roman. C’est ainsi qu’a commencé sa magnifique épopée d’écrivaine, posant sur le papier mille et unes histoires…

  • Auteur de romance, vous vous êtes spécialisée dans ce genre littéraire. Pourquoi ? Qu’est-ce que la romance représente pour vous ?

Bonjour ! La romance est un genre littéraire que j’adore lire ; et pour le moment je ne me vois pas écrire autre chose. Je me sens bien avec ce style, totalement à l’aise.

La romance est quelque chose à laquelle on aspire tous et toutes en grande partie. J’aime que les personnages jouent au jeu « du chat et de la souris », qu’ils se cherchent, se provoquent même. J’aime les dialogues houleux, pleins de sous-entendus ; et même, pour ce 4ème livre, carrément directs, presque choquants.

  • Vous avez déjà à votre actif quatre romans publiés chez Erato éditions, parlez-nous un peu d’eux.

Mon premier roman, Un regard inoubliable, est un livre que je qualifierais de « timide ». En décalage avec les romances que l’on voient en grande partie de nos jours. Mais cependant la timidité de Mathilde, mon héroïne, était totalement voulue, recherchée. Certaines personnes ont trouvé que mon histoire manquait d’intérêt, car elles n’ont pas apprécié Mathilde ; je pense justement qu’elles ne l’ont pas comprise tout simplement. Nous avons l’habitude depuis quelques années à ce que les héroînes de romance soient fortes, indépendantes, presque féministes ; je voulais revenir à une jeune femme plus en retrait, peut-être pas adapter avec le monde d’aujourd’hui, quoi que, nous ne sommes pas toutes des femmes fortes qui osent avouer clairement ses sentiments… les timides existent encore, avec leurs doutes, leurs peurs ;-). Le résumé exprime d’ailleurs parfaitement dans quel genre de lecture vous allez vous aventurer ; après on le choisit en état de cause.

Mon deuxième roman, « Ne jamais dire fontaine… » ; est une histoire où je me suis « lâchée » lol. Daphnée est pleine de paradoxe ; et Matthias est un homme comme je les aime ; provocateur, un tantinet… non assez arrogant ;-). Deux forts caractères dans cette romance. Une histoire avec de petites notes d’humour par-ci par-là, et des dialogues percutants.

Mon troisième livre, Le désir italien a comme héros, évidemment, le ténébreux Miguel Angelo Jordano. Un homme qui ne recule devant rien, directe, sûr de lui. Thya, quant à elle, n’a pas la langue dans sa poche, et elle sait parfaitement ce qu’elle veut. Une histoire pleine de passion et de retournements.

Et donc mon quatrième, Trompeuses apparences, qui est une romance légèrement érotique, très passionnelle. J’ai voulu mettre le doigt sur une chose à laquelle nous nous attardons tous, et parfois nous y restons bloqués au lieu de voir plus loin ; l’apparence. Parfois les gens sont tels qu’on les voit, c’est vrai ; néanmoins parfois l’apparence d’une personne est en totale contradiction avec ce qu’elle est. Nous avons des « a priori » sur la couleur de peau, sur une silhouette un peu ronde, sur des tatouages, des percings, un style vestimentaire, ou que sais-je encore ; et je voulais juste démontrer que l’apparence ne fait pas la personne ; et que l’ont peut être agréablement surpris.

  • J’ai eu l’immense plaisir de découvrir votre plume à travers Trompeuses Apparences. Une romance érotique plutôt vive, pourquoi ce choix ? L’effet est renforcé par la petitesse du texte, était-ce voulu également ? Parlez-nous un peu de la construction de ce roman.

J’ai voulu essayer une romance un peu plus hot, dans les moments intimes, les dialogues, le langage en général. Pourquoi ? … Parce que j’aime cela 😉 et j’en avais envie au moment de démarrer l’écriture de mon livre.

Quand j’écris, je ne cherche pas à faire un nombre voulu de page. J’écris comme cela me vient et parfois l’histoire est plus courte c’est vrai, parfois plus longue comme mon 2ème livre. Moi-même quand je lis, le nombre de pages m’importe peu, j’ai été parfois plus satisfaite avec une histoire que l’on pourrait qualifier d’un peu courte, et j’ai été déçue en lisant « un pavé ». Ce n’est pas le nombre de pages qui compte, mais la richesse des mots.

  • Trompeuses Apparences met surtout en avant deux personnages : Iris et Steve, vous êtes-vous inspirée de personnes que vous connaissez pour les créer ? De films, de romans ? Parlez-nous un peu de ces deux âmes.

Je ne m’inspire jamais entièrement de personnes que je connais. Mais il se peut qu’un trait de son caractère soit dans un de mes héros, homme ou femme. Pour mes héroïnes, j’aime bien les diversifier. J’aime que leur physique change d’un livre à l’autre ; leur caractère aussi, pour les hommes, cela est différent. Le physique peut changer, mais le caractère est assez semblable dans l’ensemble j’entends. Pourquoi ? … Parce que je crée des héros qui peuvent me plaire, tout simplement 😉 Il se peut qu’un personnage de film me plaise assez pour que je m’en inspire, mais sans plus.
Iris est une femme qui ne cherche pas spécialement l’amour, elle veut vivre sa vie à fond, s’amuser, profiter pleinement. Elle est très franche, très crue dans ses paroles.
Steve n’est pas romantique, il est assez « bestial », il aime les choses fortes, brutales ; et est ravi de pouvoir, avec elle, être enfin lui même.

  • Iris est un personnage piquant, surprenant, et mystérieuse… Vous l’avez rendu désirable, infiniment sexy, comme pour lancer une ode à la féminité, au pouvoir de l’emprise féminine sur certains hommes, était-ce votre but ? Voyez-vous Iris comme LA femme ? L’Aphrodite de la romance new adult ?

Oui c’était totalement mon but. Oui les femmes sont belles, et elles doivent mettre leur féminité en avant. J’aime les héroïnes timides, réservées ; mais j’aime aussi les femmes au caractère entier, très franches. J’ai voulu montrer que la femme aussi peut provoquer, réclamer ; exiger. Elle peut mener la danse et vouloir donc que les choses se passent à sa façon. Oui, Iris est pour moi LA femme. Belle, sensuelle. Une Aphrodite sans complexe, assumant parfaitement ses désirs.

  • Romance, érotisme, pensez-vous écrire un jour dans un autre genre littéraire ? D’ailleurs, vos écrits sont-ils représentatifs de vos lectures ?

Écrire un autre genre littéraire… Je ne sais pas. Je lis de la fantaisie, de la bit-lit ; mais de là à en écrire… J’ai en projet un recueil de poèmes, mais ce n’est pas pour tout de suite, loin de là lol. Peut-être dans 3 ans, 5 ans, 10 ans lol … je ne sais pas du tout 😉

  • Avez-vous des projets ? D’autres romans en cours d’écriture ?

Oui j’ai toujours un projet en tête ou certains partiellement écrits. Un cinquième roman est en cours d’écriture oui, mais il a besoin de modifications.


Si j’étais l’un de mes personnages ?
Thya

Si j’étais mon roman de romance new adult préférée ?
Beautiful Bastard

Si j’étais une auteur de Bit-Lit ?
Callie J.Deroy

Si j’étais une danse ?
Slow

Si j’étais l’acteur de mes rêves ?
Leonardo Dicaprio

Si j’étais mon plat préféré ?
Langue frites… ou blanquette de veau… ou alors… je suis très gourmande 😉

Si j’étais une boisson ?
Coca-Cola (très addicte lol)

Si j’étais un objet ?
Stylo

Si j’étais un jour de la semaine ?
Samedi

Si j’étais un accessoire de maquillage ?
Rouge à lèvres


Quand j’ai lu Trompeuses Apparences, je n’ai pas réussi à lâcher ma lecture. Je l’ai lu d’un coup, d’une traite sans m’arrêter. C’est excitant, addictif, prenant, j’ai adoré ma découverte et je profite de cette interview pour vous faire gagner un exemplaire papier (oui, vous me lisez bien) de ce superbe roman. Erato éditions vous invite donc à remporter la version brochée de Trompeuses Apparences de Stéphanie Lebaillif. Pour cela, il suffit de lire et commenter cette interview 😉

N’hésitez pas à partager l’interview.

Jusqu’au 24 mars, minuit.
France uniquement.

Êtes-vous certain de ne pas vous tromper en jugeant trop rapidement une personne sur son apparence ?
Et que risquez-vous de perdre, de louper en vous fiant à vos premières impressions ?
C’est l’expérience que Steve va découvrir avec Iris.

Publicités

4 réflexions sur “Interview d’écrivaine : Stéphanie Lebaillif + un cadeau à gagner

  1. FAVRE dit :

    Bonsoir ! Merciiii pour cet interview ❤️Je découvre l’auteure et ses romans avec plaisir 😍 je tente donc ma chance🤞🏻🍀 pour le broché.
    Bonne soirée 💖😘

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s