Kelpie

Des chevaux, un peu d’amour et beaucoup de mystères, je vous parle d’une excellente nouvelle signée Blue Indigo : Kelpi.

Résumé : Une jeune fille a la chance de travailler dans un domaine qui la passionne : l’équitation. Son patron, bien qu’étrange, a l’œil pour trouver des perles rares qu’il lui confie au travail. Mais il a tendance à profiter de la gentillesse et de la disponibilité de son employée.
Les écuries débordent alors qu’elle est seule pour tout assumer. Submergée, elle n’a plus aucun temps pour elle et son petit ami.
Elle est bien décidée à présenter ses doléances à son patron lors de leur rencontre annuelle au salon du cheval, mais rien ne se passe comme prévu…

L’intrigue…
Nous suivons une femme plantureuse, passionnée des chevaux, elle s’occupe de leur éducation, les remets en selle (ouh, le jeu de mot). Mais alors que sa vie de couple bat des ailes, elle se retrouve à devoir s’occuper d’un cheval un peu particulier. Si bien que… si bien que son couple, sa vie, sa vision des choses… Tout pourrait bien voler en éclat !
L’intrigue est bien construite. Cette nouvelle est bien plus longue que ce que j’ai l’habitude de lire chez Alter Real en matière de texte court. Et ce n’est pas pour me déplaire. Il faut dire que cette histoire est, en plus d’être addictive, très originale. C’est du fantastique et je pourrais même enlever le « du ». Parce que oui, c’est fantastique !

Le cheval…
Vous l’aurez compris, dans ce texte, l’animal est le cheval. Blue Indigo semble être une écrivaine passionnée par ces animaux et on le ressent à travers ses écrits. Ici, elle nous expose un animal mythique, féerique, magique. Et tout ce texte donne une nouvelle vision de cet être qui a tant partagé la vie des hommes, hier comme aujourd’hui. J’essaie de ne pas trop vous en dire pour ne pas dévoiler l’intrigue. Bref, un sacré texte !

La plume…
Nous avons une plume fluide, sans prétention mais travaillée. Une narration à la première personne du singulier nous immerge totalement dans l’intrigue sans le côté parfois lourd du « je » partout. Le langage est parlé, et le rythme donné. J’ai beaucoup apprécié certains effets de style qui donne un tempo entraînant au texte. Cette écrivaine est également l’auteur d’un roman publié chez Alter Real : les crins de l’âme. Et j’avoue avoir très envie de le découvrir.

Au final, une excellente nouvelle autant pour son intrigue que pour son style. Une originalité qui fait du bien ! 

Service de presse envoyé par la maison d’édition

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.