Le labyrinthe 3 : le Remède Mortel

Fraîchement vu, je vous parle du film qui marque la fin de la saga Le Labyrinthe : Le remède mortel. J’ai passé un très bon moment, même si la fin m’interroge. 

Synopsis : Dans ce dernier volet de l’épopée LE LABYRINTHE, Thomas et les Blocards s’engagent dans une ultime mission, plus dangereuse que jamais. Afin de sauver leurs amis, ils devront pénétrer dans la légendaire et sinueuse Dernière Ville contrôlée par la terrible organisation WICKED. Une cité qui pourrait s’avérer être le plus redoutable des labyrinthes. Seuls les Blocards qui parviendront à en sortir vivants auront une chance d’obtenir les réponses tant recherchées depuis leur réveil au cœur du Labyrinthe.

Un mélange des deux premiers…
Après avoir vu le film, il m’a semblé avoir affaire à un mélange des deux premiers films. Un peu de l’aspect « survie », s’échapper d’un endroit pour en atteindre un autre, ça c’est ce que l’on retrouve dans le premier. Puis, le côté « fondu », les créatures atteintes du virus, qui m’ont rappelé le deuxième. Finalement, c’est assez logique puisque ce film clore la saga. Dans cet opus, nous apprenons de nouvelles choses et notamment l’existence de ce fameux remède. Là est d’ailleurs mon interrogation concernant la fin du film. Autrement, nous avons là une suite dans la lignée des précédentes, voire encore meilleure. Il faut dire que les émotions sont au rendez-vous, se partageant l’affiche avec des scènes d’actions spectaculaires.

Des scènes percutantes…
Que ce soit les scènes d’actions, ou les passages plus « lents », où le spectateur (et les personnages aussi) ont le temps de se poser, ou encore les scènes émotives (je ne la cache pas, j’ai beaucoup pleuré), tout est finement mené. Chaque scène trouve sa place, rien ne paraît désordonné. L’équilibre et le rythme sont les caractéristique majeure de ce film. Ainsi, aucune période d’ennuie n’est à déplorer. Le film passe à une vitesse ahurissante, ces deux heures vingt, eh bien, je ne les ai pas vu défiler. Des scènes percutantes donc, qui vous feront monter les larmes aux yeux, battre le cœur, et frissonner d’angoisse.

Une fin qui interroge…
La fin, en revanche, m’a déçue. Plus encore, elle me laisse en proie à des interrogations, surtout quant à une possible suite. Je vous vois venir, je sais qu’il n’y a que trois romans, mais qui sait ce que l’avenir nous réserve ? Pour ceux qui n’ont pas encore vu le film, ce paragraphe risque de vous spoiler. Je vous laisse donc passer votre chemin. C’est bon ? Vous restez ? Bon, c’est parti alors. À la fin du film, Thomas détient le remède. Et au lieu d’en faire partager le plus grand nombre, de le dupliquer et le diffuser en masse, quelques rescapés se réfugient sur une sorte d’île (où, quoi, comment, on n’en sait rien), et sont bien décidés à y vivre heureux jusqu’à la fin de mes jours. Finalement, ils ont décidé de créer un village qui va devenir à terme un îlot de consanguin (je schématise, mais vous saisissez l’idée), plutôt que sauver la planète. Je comprends le truc de « j’ai déjà tant fait, j’aimerais jouer les égoïstes », mais là quand même… Surtout qu’à la fin, Thomas se tourne vers l’Océan, la Mer, que sais-je, disons donc cette immense étendue d’eau, avec le remède dans la main et ses yeux perdus dans le vague. Nous, qu’est-ce qu’on voit dans cette étendue d’eau ? On voit un bateau ! Si ça c’est pas un message subliminal « même si l’auteur veut pas écrire de suite, on va quand même en faire une », je sais pas ce que c’est… Bref, je vous laisse y réfléchir.

Au final, un très bon film qui me laisse juste un arrière goût d’inachevé, à cause de cette fin particulière. Finalement, une excellente saga, bien meilleure que les romans à ce que j’ai entendu, ça arrive si peu souvent qu’il est nécessaire, je pense, de le signaler.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s