Balle masquée (nouvelle)

Voilà encore une excellente découverte. Une nouvelle à la chute humoristique épatante, je vous parle de Balle masquée de Victor Guilbert.

Résumé : Un homme se fait tirer dessus dans un couloir. Durant tout le temps de sa chute, il se remémore sa journée pour tenter de comprendre comment il en est arrivé là et qui est caché derrière l’arme.

Remonter le temps…
Voilà une nouvelle qui se déroule presque à l’envers. Nous commençons le texte avec la fin. Puis, tout au long de l’histoire, nous remontons le fil des événements. Que s’est-il passé pour en arriver là ? L’homme qui se fait tirer dessus ne voit pas sa vie défiler comme on l’entend si souvent. Lui, ce qu’il voit, c’est sa journée. Sa journée qui défile, et quelle journée ! C’est la question que vous pouvez vous poser. Quelle journée a-t-il passée pour finir dans un couloir, dans l’attente de se prendre une balle ? Quelle journée ? Une horrible ? Une triste ? Une sanglante ? Une pleine d’espoir ? Une secrète ? Une médiatique ? Qui est cet homme, qu’a-t-il fait ? Et plus encore, qui est la personne qui lui tire dessus ? Tout ça, on l’apprend au fil des pages, et puis, on revient à cet instant du début. Celui où la balle arrive, déterminée. Et c’est lorsqu’il reçoit l’impact qu’il la voit. Il voit la personne responsable de son trépas. Et nous…

Et apprécier la chute…
On reste estomaqué ! Quand on remonte le fil de la journée, vu les événements, on ne se doute pas un seul instant de l’identité du coupable. Comment aurions-nous pu ? Tout est finement raconté pour nous perdre entre les différents protagonistes. Tout est finement raconté pour nous faire douter. Alors, on s’interroge. Puis, on est interpellé. Et vient la chute. Paf, elle nous percute de plein fouet, et nous on ne peut pas s’arrêter de sourire. Et parlons de cette plume, ce style cynique à petite dose, humoristique par moment, et fluide à tout instant. C’est une excellente découvert que j’ai fait là !

Au final, une nouvelle bien construite, équilibrée et à la chute surprenante. J’ai gardé le sourire du début à la fin. Je vous recommande vivement ce texte. Pour vous le procurer, c’est par ici.

Service de presse envoyé par la maison d’édition

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s