Supergirl – saison 1

J’ai terminé de regarder la première saison de Supergirl. Un bon démarrage pour finir en dégringolade. Une déception pour moi !

Synopsis (issu de Wikipédia) : Lors de l’explosion de la planète Krypton, Kara El fut envoyée avec son cousin nouveau-né Kal El sur Terre, la jeune fille devant protéger l’enfant. Mais la navette de Kara se perdit dans la Zone fantôme, bloquée dans le temps pendant 25 ans. Une fois sur Terre, Kara était encore adolescente quand Kal était devenu adulte, connu sous le nom de Superman. Il confia Kara à la famille Danvers, des scientifiques familiers avec la technologie kryptonienne. Douze ans plus tard, Kara cache encore ses pouvoirs et travaille comme assistante pour Cat Grant, une magnat de la presse de National City. Le crash annoncé d’un avion où se trouve sa sœur adoptive Alex lui donne l’occasion de montrer au monde qu’elle a les mêmes pouvoirs que Superman.

Une déception oui, mais pas non plus un calvaire à l’image de DC Legends of Tomorrow.

L’intrigue…
Bon, clairement, on retrouve l’intrigue de supergirl. Elle débarque sur Terre, dans le but originel de veiller sur Clark, mais voilà, elle a longtemps dérivé dans l’espace et lorsqu’elle arrive, Clark est un adulte et surtout superman. Quoi de plus normal que notre petite Kara devienne elle aussi une super héroïne. Pouf, supergirl est née. Bref, vous connaissez l’histoire.

Vitesse et logique…
C’est là qu’on reconnaît DC, dans la vitesse effrénée des épisodes. Il se passe mille et une choses à chaque fois et j’avoue que ça en devient lassant. D’autant plus quand niveau crédibilité, c’est pas folichon. Même combat pour la logique. Certaines choses m’ont passé au dessus. Mais c’est souvent le cas dans l’univers DC Comics que je trouve plutôt bâclé je l’avoue. Non, non, je ne suis pas une fan inconditionnelle de Marvel. Bref, si au début on suivait l’histoire de façon simple : supergirl qui s’occupe d’arrêter les méchants, voilà que l’apparition d’un drôle de projet nous perd un peu plus. Et c’est là que l’aspect crédibilité ZERO prend une grosse place. D’ailleurs, j’ai vraiment du mal avec le côté « vive l’amitié et l’amour qui triomphent de tout, bienvenu dans le monde des bisounours ! » Certains personnages en viennent à n’avoir aucune saveur…

Le casting…
Clairement, j’ai eu un gros coup de cœur pour Cat Grant interprétée par Calista Flockhart. Si vous voulez en savoir plus sur ce personnage, n’hésitez pas à lire mon article sur le sujet, par ici. Alors, apparemment, selon mon père, il y a une erreur de casting en la personne de l’actrice principale. Supergirl est un personnage féminin qui a une caractéristique bien importante et qu’il vaut mieux éviter d’oublier : elle est blonde. Or, ici, l’actrice vire plus vers le châtain clair que le blond attitude. Et je suis assez d’accord avec mon papa. Outre cet aspect, j’ai beaucoup aimé cette actrice et son jeu qui colle parfaitement à son rôle (heureusement, oh la la, heureusement…)

En bref, je suis mitigée sur cette série mais ça ne m’empêchera pas de regarder la suite. Néanmoins, le côté fleur bleue m’a rebuté. Arrow reste ma série DC préférée, plus sombre que les autres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s