La rentrée littéraire #2 : Automne 2017

Allez, c’est parti pour la deuxième sélection. Encore quelques ouvrages qui m’intéressent vraiment beaucoup. Cette rentrée littéraire promet de très belles surprises !


Résumé :
 Dans le Grand Nord suédois, des chasseurs trouvent des restes humains dans l’estomac d’un ours féroce qu’ils ont traqué et mis et mort. Loin de là, à Kurravaara, une vieille dame est retrouvée sauvagement assassinée à coups de fourche et son petit-fils a disparu. Rebacka Martinsson, procureur de Kiruna, fait le lien entre les deux affaires, mais elle est mise sur la touche par un rival jaloux.

⇒ Albin Michel

Sortie le 30 Août


Résumé :
 Nous sommes au xxiie siècle. Dans l’espace, les guerres de clans font rage, et le danger est partout. Pourtant, même perdue dans les étoiles, l’étincelle de l’amour peut naître…
Depuis qu’un virus a terrassé l’ensemble de l’équipage, dont leurs parents, les jumeaux Vee et Aidan vivent seuls à bord de leur vaisseau spatial. Jusqu’au jour où ils reçoivent un message de détresse provenant de la planète Barros 5. Là vivent Nathan, sa mère Catherine, et d’autres drones, rejetés de la Terre et envoyés sur la planète Callisto pour travailler dans des mines.
Tous se sont sauvés, mais, échoués en plein territoire mazon, une espèce qui hait les humains, ils sont en danger de mort. Les jumeaux les secourent, et, malgré sa méfiance envers les drones – caste considérée comme inférieure –, Vee ne tarde pas à tomber sous le charme de Nathan.
Mais leur amour a-t-il une chance dans ce contexte où tout les oppose, où le seul avenir possible pour Nathan est de rejoindre Mendela Prime tandis que la jeune fille n’a qu’un désir : revenir sur Terre? D’autant que, à bord du vaisseau, les hommes meurent mystérieusement les uns à la suite des autres…
Après le succès de « Entre chiens et loups », Malorie Blackman signe son nouveau roman qui place en trame de fond des thèmes forts : racisme et immigration.

⇒ Milan

Sortie le 13 Septembre


Résumé :
 Un roman coup de poing par la nouvelle voix forte de la littérature indienne.
« Tu veux que je comprime la tragédie au format Twitter ? Comment peut-on se glisser ainsi au coeur des ténèbres ? »
Comment transformer un drame en fiction ? Pourquoi écrire sur une tuerie qui a eu lieu il y a plus de quarante ans en Inde et sur ses quarante-quatre victimes oubliées par l’histoire ?
À travers les voix aussi diverses que celles des intouchables ou des propriétaires terriens, l’auteur décrit ce massacre, se plaçant sous le patronage de l’irascible déesse Kurathi Amman. Au-delà de l’émotion et de la colère provoquée par ces faits, l’auteur pose la question de la fiction et de ses limites en n’hésitant pas à malmener son lecteur. Ce roman tendu, entre rage contenue, lyrisme et humour grinçant, nous donne un aperçu des forces qui ont contribué à la création de l’Inde moderne.

⇒ Plon

Sortie le 24 Août


Résumé :
 « Pourquoi j’ai décidé de partir ? En deux mots, c’est parce que je déteste la Corée. »
Kyena, vingt-sept ans, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi décide-t-elle de tout quitter ? Son pays, sa famille, son boulot, tout ça pour émigrer en Australie alors qu’elle ne parle même pas l’anglais ! Mais Kyena a tout prévu, enfin presque : elle quitte son petit ami à l’aéroport, laisse derrière elle la compétition, la hiérarchie et le moule trop étroit de la société coréenne ; pour elle, c’est maintenant que tout commence ! La coloc, les rencontres, les petits boulots ou encore les puces de lit, tout ne se passera pas exactement comme elle l’avait prévu. Et pas facile d’échapper au racisme, aux préjugés et à l’esprit de classe. Mais quel bonheur de se réinventer loin des siens ! Kyena nous ressemble, avec sa bonne humeur, sa jeunesse et son désir de vivre. Dans cette comédie enlevée, elle est aussi la voix d’une nouvelle génération de femmes pour qui le monde est à conquérir !

⇒ éditions Philippe Picquier

Sortie le 7 Septembre


Résumé :
 Orphelin de mère, mis à l’écart par son père, il a grandi dans la compagnie des livres qui lui ont offert une nouvelle langue. Depuis toujours, il est convaincu d’avoir un don : s’il écrit, il repousse la mort ; celui qu’il enferme dans les phrases de ses cahiers gagne du temps de vie. Telle une Shéhérazade sauvant ses semblables, il expérimente nuit après nuit la folle puissance de l’imaginaire. Ce soir, c’est auprès de son père moribond qu’il est appelé par un demi-frère honni…
Fable, parabole, confession, le deuxième roman de Kamel Daoud rend hommage à la nécessité de la fiction et à l’insolente liberté d’une langue choisie.

⇒ Actes Sud

Sortie le 16 Août

Encore une jolie sélection. Ici, c’est La colère de Kurathi Amman qui retient particulièrement mon attention. Et vous ?

Publicités

6 réflexions sur “La rentrée littéraire #2 : Automne 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s