Kuru – COUP DE CŒUR

WAAAAAAAAAAAAH ! Oh pardon, je suis surexcitée de vous parler de ce roman que j’ai littéralement dévoré ! Kuru de Katia Campagne est un thriller fantastique sur fond de cannibalisme. Une réussite ! Un coup de cœur !

Résumé : En 1957, deux scientifiques découvrirent en Nouvelle Guinée, une étrange maladie neurologique qui avait décimé toute une population aborigène. Cette maladie était induite par un rituel nécrophage au cour duquel la tribu consommait les organes de leurs défunts pour s’approprier leurs forces. Des analyses et expérimentations permirent de la répertorier dans les maladies spongiformes incurables. Sans aucun traitement.
Le gouvernement australien interdit les pratiques cannibales et la maladie disparut.
Mais ce qu’ils n’avaient pas découvert… C’était la durée d’incubation du virus

Une bombe !

L’intrigue…
Nous suivons plusieurs points de vue. Je vais donc vous raconter cette histoire de façon détaché pour ne pas trop vous en dire. Nous avons une série de meurtre, des corps retrouvés avec des morceaux manquants. Des traces de morsures. Pas comme un animal. Comme des humains. Une série de meurtre cannibale qui effraie la police. Plus encore quand plus ils avancent dans l’enquête et plus la piste d’une maladie issue d’une tribu aborigène se dessine. Mais alors, si c’est une maladie, qui est le patient zero et surtout, qui sont les autres infectés ?

Quand j’ai lu le résumé la première fois, je me suis dit que ce roman était pour moi. J’aime les thriller, l’horreur, le fantastique, bref, un mélange parfait. Et puis je l’ai reçu et je l’ai commencé. Et là j’ai découvert que plus qu’un mélange parfait, j’avais affaire à un roman exceptionnel à l’intrigue maîtrisé et au réalisme étouffant.

Le style…
J’ai été subjuguée, non seulement par l’histoire, mais aussi par la plume de Katia Campagne. Elle allie un côté cru qui donne un poids certain à des scènes horrifiantes et pourtant pleine d’humanité ; mais aussi un côté élégant, dans sa fluidité et sa manière de décrire les sentiments et les sensations des personnages. Un texte empreint de sensibilité qui nous éclaire sur les tréfonds de l’âme humaine. Quand l’horreur rencontre la culpabilité, quand le besoin rencontre les limites… Cette histoire est une surprise, une quête de vérité effrayante, veut-on vraiment savoir ? Est-on capable d’encaisser ?

À travers sa plume, Katia Campagne nous entraîne dans un monde qui semble fantastique mais pourtant si vrai. Une plongée au cœur de l’horreur, une course contre la montre pour arrêter les auteurs de ces actes abjectes. Et surtout découvrir la vérité. Qui se cache derrière cette maladie ? Qui est le responsable ? C’est un élément que j’ai trouvé très agréable d’ailleurs. Dans les histoires de zombies (car les « monstres » sont assez similaires ici), l’intrigue se focalise plus souvent sur l’horreur et la survie que sur l’origine de l’épidémie. Ici, c’est bien le but du roman, le but final. Découvrir toute la vérité, aussi effroyable soit-elle.

Kuru…
Ce qui m’a le plus impressionné est la faculté de l’auteur à s’approprier un élément véritable de l’Histoire et d’en faire ce qu’elle veut. C’est sans doute de là que vient cette dimension si réelle propre à cet ouvrage. Katia Campagne nous laisse un mot à la fin du roman, elle nous informe que le virus Kuru a véritablement existé et que même s’il a disparu, ce n’est pas forcément le cas. La durée d’incubation pouvant aller jusqu’à 50 ans. J’ai trouvé ça tellement effrayant ! Elle nous explique la façon d’agir du virus et d’où il provient. J’ai beaucoup apprécié ce petit mot qui éclaire sur l’histoire.

Au final, j’ai adoré et le conseille à tout le monde. Il est addictif, prenant, inoubliable et surtout, immanquable ! Une histoire travaillée, des personnages entiers, une bombe littéraire à dévorer sans modération ! Pour vous le procurer c’est par ici

Service de presse envoyé par l’auteur

Publicités

11 réflexions sur “Kuru – COUP DE CŒUR

  1. lesgrimoiresdelaurie dit :

    Je viens de lire ton article que j’ai dévoré, le mot est bien choisi non?! et là je découvre qu’il n’est publié qu’en format kindle… je reste reste donc sur ma faim snifffffffffffffff!!!!!!!! J’espère qu’il sortira bientôt en version papier. Si jamais tu l’aperçois fais moi signe!! Merci beaucoup. Bises. Elaurie.

    Aimé par 1 personne

  2. Katia Campagne Auteur dit :

    Bonjour, merciii tout d’abord Amélia pour ce retour si complet, si merveilleux qui me réchauffe le coeur. Pour le format papier effectivement il faut passer par moi. Je commence à distribuer KURU en librairie mais c’est un travail assez long. Pour me contacter soit par mon site (merci encore Amélia pour l’info) soit par facebook ou mail directement :). Une très belle journée à tous !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s