Le château de Tanna’Saoghal

Je l’ai commencé doucement il y a quelques jours, puis bien avancé durant mon dernier Mini Dimanche Caverne, pour le terminer d’une traite en une petite matinée. Que voulez-vous, quand on aime, on ne compte pas ! Je vous parle donc du château de Tanna’Saoghal de A.J. Crime.

Résumé : L’Écosse ; les Lands battues par les éléments, les reliefs ciselés au scalpel, des rivières innombrables s’écoulant dans les précipices berceaux des lacs, une nature sauvage comme le peuple des Highlands qui vous raconte les histoires des démons au coin du feu. Dans ce décor se joue l’affrontement éternel du bien contre le mal et de ses suppôts avides de pouvoir.
Au château de Tanna’Saoghal, vous assisterez à cette lutte dans l’ascension et la décadence pour la domination des faibles esprits humains. Heureusement pour nous, quelques âmes charitables combattent les démons pour que nous soyons des proies moins faciles malgré le scepticisme généralisé et de coûteuses victoires.

Voilà une lecture qui fait du bien, parce que oui, c’est un achat personnel ! Personne ne m’a donc mis le couteau sous la gorge pour que je le lise (Personne ne m’a jamais mis le couteau sous la gorge d’ailleurs, hé hé !).

L’intrigue…
On va suivre un homme passionné par les sciences occultes. Voilà qu’il « traque » un fantôme violent dont des litres et des litres de sang coulent sur les mains. Il débarque alors dans la bourgade écossaise de Tanna’Saoghal et s’intéresse plus particulièrement à ce château que les habitants disent hantés. Il s’installe dans un pub, prêt à casser la croûte et à drainer quelques informations à la population. Il tombe alors sur un vieil homme à la langue bien pendue… (un peu comme moi). Commence l’histoire d’une bande d’amis en proie à de macabres aventures…

Brrrrrrrh, alors que la première partie du roman traîne un peu, la deuxième m’a électrisé. Je pense que je ne vais pas oublier ce roman tout de suite. On a donc une intrigue très bien construite. Le roman est décomposé en trois parties, très bien organisées. J’étais dans les montagnes russes, d’abord un peu lent, puis affreusement addictif pour finir en lecture plutôt agréable. Y a rien à faire, la partie du milieu est ma préférée !

L’horreur à son paroxysme…
D’accord, il y a des romans qui font un milliard de fois plus peur que celui-ci mais j’ai tout de même été pas mal dégoûtée par pas mal de scènes ! Il faut dire que A.J. Crime allie la perversion au sanglant donnant au récit un côté jouissif non négligeable. Plusieurs fois, j’ai grimacé devant l’horreur de la situation et le tout était plutôt haletant. Pas de surprise, ou d’épouvante mais une curiosité malsaine : Qui va encore y passer ? Comment ? Bref, toute la noirceur de mon âme est ressortie en quelques secondes. Ha ha ! Vraiment, ce roman fait frissonner de terreur devant certaines scènes à la fois dérangeantes et macabres.

La plume de A.J. Crime…
Si j’ai bien été surprise par quelque chose c’est par cette plume si élégante ! A.J. Crime n’utilise pas deux fois le même mot, le vocabulaire est d’une richesse à tomber par terre et les tournures de phrases sont dynamiques ! J’ai lu ce style avec plaisir et bonheur tant il m’a transporté au fin fond de l’Écosse dans cette bourgade ensorcelante… Il a utilisé de nombreux mots que je ne connaissais pas, enrichissant par la même occasion mon vocabulaire. Un régal que j’ai dévoré en quelques heures !

Au final, Le château de Tanna’Saoghal est un roman d’exception au style envoûtant ! Quand le sanglant devient jouissif pour notre plus grand effroi… Une superbe découverte ! Pour vous le procurer, c’est par ici.

Publicités

2 réflexions sur “Le château de Tanna’Saoghal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s