Je suis blogueuse littéraire…

Je reviens avec un article un peu spécial aujourd’hui. Il faut dire qu’en deux jours, j’ai vu deux blogueurs qui parlaient de leur problème lié à leur blog, dont une qui a carrément stoppé le blogging. Je trouve ça bien dommage, mais c’est son choix et je le respecte. J’ai donc décidé de vous parler de l’envers du décor, pas toujours rose, mais franchement, j’échangerai ça pour rien au monde !

Comme je le disais, deux blogueurs ont mis en évidence un énorme problème (enfin, ce n’est pas tant un problème qu’un foutage de gueule) dans le milieu des blogs littéraires. Nous sommes un peu pris pour des courgettes. Je reste polie mais c’est vrai que l’on peut se poser des questions sur le façon dont nous sommes traités. Pas mal de débats se sont formés un peu partout sur la rémunération des blogs litt (quelle rémunération ?) et sur leurs conditions de « travail ». J’utilise le mot travail car pour certains blogueurs ça devient une obligation, comme un job. Mais la lecture n’est-elle pas censée être un bon moment ?

Les partenariats auteurs…

Je vais commencer avec les partenariats auteurs (qu’ils soient auto-édités ou édités en maison traditionnelle ou à compte d’auteur) que j’aime beaucoup. L’avantage avec ces partenariats, c’est que nous sommes très proches de l’auteur. Nous pouvons échanger sur la lecture, l’interviewer et se crée alors une relation de confiance (ou pas… Certains échanges peuvent être houleux) et parfois même carrément d’amitié. Ces auteurs, une fois la chronique réalisée, la partagent un peu partout : sur les réseaux sociaux, leur site, etc… Beaucoup ont conscience de notre immense travail et le respectent.

Et d’autres…

D’autres vous agressent après votre chronique si celle-ci n’est pas à son goût et si elle est négative, certains iront jusqu’à hurler sur tous les toits que le blogueur ment, et n’a pas lu le livre. Pas seulement les auteurs d’ailleurs, des maisons d’éditions aussi. Et je parle en connaissance de causes. Je ne citerais personne car je sais qu’ils se reconnaîtront tous, s’ils daignent découvrir cet article évidemment. Quand un auteur vous balance « Vous n’avez pas lu le livre en fait ? », je peux vous dire que vous l’avez assez mauvaise. Parce qu’on passe du temps à lire, même si on n’aime pas, on lit puis on passe le temps à rédiger un avis, qui, contrairement à ce que certaines personnes pensent, nous prend du temps !

Donc, les partenariats avec les auteurs sont plutôt intéressants et aboutissent le plus souvent sur des échanges cordiaux et même durables. D’autres fois, nous découvrons un peu plus à quel point la mauvaise foi peut-être envahissante… Néanmoins, j’adore lire des textes que je n’aurai jamais lu sans ces auteurs, alors ce n’est pas maintenant que je vais arrêter !

Les partenariats maison d’édition…

Ah, le voilà ! Le saint Graal pour les nouveaux et jeunes blogueurs ! Mais est-ce que lire des ouvrages « gratuits » est si génialissime ? Hum… à voir !

Le fonctionnement de ce qu’on appelle les SP (service de presse) dans les maisons d’éditions différent en fonction des différentes structures. Certaines proposent du papier, d’autres numériques. Certaines donnent des délais, d’autres pas. Certaines obligent la lecture d’un SP, d’autres laissent le choix aux blogueurs… Bref, des fonctionnements différents. Le plus souvent, c’est plutôt agréable. Après tout, on découvre un roman gratuitement et on a « juste » à écrire un avis dessus. C’est comme ça que je préfère voir les choses.

Récemment, certains blogueurs s’interrogeaient sur les partages. Les chroniques sont-elles partagées sur les pages des maisons d’éditions ? Eh bien, contrairement à ce que l’on pourrait croire, pas forcément ! Certaines oui, tout le temps. D’autres, jamais ! Et si c’est une chronique négative, encore moins. C’est compréhensible, c’est clair mais et le boulot du blogueur à côté ?

Parce qu’on n’est pas rémunéré, hein ! Alors, y a un minimum quand même, non ?

La rémunération…

Jusqu’à récemment, je pensais comme beaucoup d’autres blogueurs : pas de rémunération, puisqu’on nous offre les bouquins.

Euh… Vraiment ?

En fait, il y a quelque chose que l’on oublie dans le monde du blogging. Les blogueurs beauté par exemple. Les marques leur offrent des produits, qu’ils testent et ils écrivent un article dessus. L’article est rémunéré et on demande donc aux blogueurs différentes choses : des liens de vente, etc…

Les blogueurs littéraires, par exemple. Les maisons d’éditions leur offrent des produits (livres), qu’ils lisent et écrivent un article dessus. Les maisons d’éditions demandent des liens d’achats, parfois spécifiques. Ok, puis ils demandent de poster les avis sur Booknode, Babelio,… Ok. Puis, il faut poster un commentaire sur Amazon… Ok. Et tout ça… SANS RÉMUNÉRATION ! Alors, contrairement à ce qu’on peut penser, être rémunéré est censé être normal. Mais nous serons tous d’accord pour dire que la lecture est avant tout une passion, donc on laisse passer et on se plie aux exigences de nos maisons d’éditions préférées !

Sommes-nous pris pour des idiots ? À méditer ! Mais je vais vous dire ce que j’en penses. À tous les blogueurs qui ont dans l’idée de jeter l’éponge… Au pire, on s’en fout non ? On s’en fout qu’ils ne partagent pas nos articles, qu’ils nous demandent de mettre lien d’achat sur lien d’achat, qu’ils nous demandent de publier sur d’autres réseaux sociaux etc… Notre engagement était de lire le livre et de le chroniquer non ? C’est fait, maintenant, le reste est en option, alors pas de prise de tête et faite comme vous avez envie, en accord avec vos pensées ! Et puis, de toute façon, le bouquin, vous l’avez lu ! 😉 Oh et tout n’est pas mauvais, hein. Echanger sur ses lectures avec d’autres lecteurs passionnés est une des merveilleuses qualités de cette activité. Sur ce, je retourne à mon épisode de New York Police Judiciaire !

Voilà un article un peu spécial, en mode coup de gueule ! C’est vrai que la lecture devrait toujours être un plaisir alors j’ai décidé de réduire aussi ces SP qui pendant un moment m’ont complètement submergé. Je ne rejette la faute que sur moi-même qui ai tout accepté. Maintenant, j’accepte ceux qui m’intéressent et dans l’optique d’aider. Et puis, aussi pour mon petit plaisir. Plus aucun ouvrage ne sera lu par nécessité ! Pour découvrir l’article coup de gueule d’un autre blogueur, c’est par ici. Ah, et malgré tout ça, je peux vous dire une chose : Je n’arrêterai cette aventure pour rien au monde !

Publicités

33 réflexions sur “Je suis blogueuse littéraire…

  1. julie tu lis elle lit dit :

    Il y aura toujours un débat à ce sujet et c’est malheureux … A dire vrai, je pense que lorsqu’on est blogueur littéraire il faut prendre un certain recul. Si des auteur sou maison d’édition ne sont pas contents, c’est pareil. On a fait notre job, on a fait ce qu’on aime. c’est une passion avant tout, pas un travail … Des bisous !!!! ❤

    Aimé par 3 people

  2. Isandre dit :

    A reblogué ceci sur La plume d'Isandreet a ajouté:
    Je souhaite vous partager l’article d’Amélia Culture Geek sur une fatigue certaine des blogueurs littéraires ces temps, source d’une révolte qui gronde et de blogueurs qui jettent l’éponge…Et c’est vraiment dommage. J’ai la chance pour ma part d’avoir eu sur le blog des échanges avec des partenaires et des auteurs très respectueux, mais il m’est arrivé de me trouver face à des auteurs très insistants, alors que je ne souhaitais pas chroniquer leur ouvrage…

    J'aime

  3. Chlo Plume dit :

    Ce que je trouve assez intéressant, c’est que tu parles des aspects négatifs … Que je comprend (et qui ne me font pas peur) mais au final, ces aspects négatifs ne sont pas si prégnant parce que tu reste très positive sur ce que tu fais, sur le travail que tu fournis.

    Aimé par 1 personne

    • Les histoires d'Amelia dit :

      Oui tout à fait. Parce que c’est très superficiel à mon avis. La passion de la littérature prend le pas. Sûrement parce que je n’ai pas été poussée à bout comme d’autres blogueurs.

      J'aime

      • Chlo Plume dit :

        Et le ressenti de chacun est différent … Même si je comprend que parfois, ne pas avoir la reconnaissance pour le travail fourni peut être frustrant. Mais pourquoi être blogueur littéraire ? Parce qu’on aime ça.

        Aimé par 1 personne

  4. Audrey dit :

    Je comprends et partage en gros ton avis même si pour le moment, je n’ai jamais rencontré de problème avec un auteur en particulier sauf si l’on considère le matraquage de messages impersonnels par certains… Je trouve fou qu’on ait pu t’accuser de ne pas avoir lu un livre juste parce que l’avis a déplu !
    C’est parfois dur de refuser de lire un livre ce que je fais quand même pour que la lecture reste passion et ne devienne pas obligation.

    Aimé par 1 personne

  5. Patricia Ricordel dit :

    Je suis auteure. Je viens de publier mon premier roman et je découvre ce monde des Blogeurs littéraires. Je veux ici vous remercier pour votre travail et votre gentillesse. Cela ne me pose aucun problème quand on me dit non. Je comprends que mon histoire ne puisse pas plaire. Je comprends que vous soyez overbookés. Et surtout n’oubliez jamais pourquoi vous faites ce job ! Le plaisir de lire. Courage à tous.

    Aimé par 1 personne

  6. Céline Fuentes dit :

    Bonjour, pareil que Patricia… Je découvre depuis un mois ce monde avec mon premier roman et j’ai déjà eu 3 chroniques superbes et détaillées qui me poussent à continuer et me permettent d’avoir mes premiers lecteurs… Alors merci pour vos blogs à tous ! Et puis surtout oui du plaisir avant tout! Et si on aime pas un livre et bien on l’arrête et on explique pourquoi… On ne peut pas aimer tous les livres, tous les styles… Bonne continuation!

    Aimé par 1 personne

  7. Tessa Nauvel dit :

    Bonjour, je suis « auteure » autopubliée et suis touchée par cet article. On le pressent bien cet envers du décor… Pour ma part, je ne presse pas les chroniqueuses, ça ne n’est pas très bénéfique pour les 2 parties, je suis déjà contente qu’on lise mes ouvrages et chacun à son ressentit de l’histoire. Je pars du principe que l’on ne peut plaire à tout le monde. Je pense être un peu triste…, normal ce sont mes écrits, mais je « remontrais ». L’essentiel, c’est l’envie de lire et d’avoir un sentiment agréable au sortir de cette lecture. C’est le plus important. Bon courage te merci de faire ce que vous faites et de ne pas oublier les « petit(e)s auteur(e)s ».
    Bonne journée!!!

    Aimé par 1 personne

  8. Mademoiselle Cup Of tea dit :

    Je comprends qu’il est parfois difficile d’entendre des critiques de la part des Auteurs … il n’empêche qu’effectivement c’est un boulot de dingue qui est non rémunéré et même si l’envoi de SP est sympa ca n’oublige en rien un « devoir » de lien, d’avis sur différentes plateforme et tt ca …
    On le fait pour aider les Auteurs à se faire connaître pas à être un panneau publicitaire …

    J'aime

    • Les histoires d'Amelia dit :

      Je suis entièrement d’accord avec toi. Malheureusement nos blogs se transforment de plus en plus en vitrine publicitaire.
      Et j’ai oublié d’ajouter aussi que certains auteurs/maison d’édition ont des exigences de plus en plus disproportionnées. Je suis un jour tombée sur une auteur qui demandait un nombre minimum d’abonnés sur la page facebook, de réaction sur les publications etc… Pour au final, donner son ouvrage en version numérique.
      On fait donc profiter de notre visibilité (durement gagnée), d’une lecture, d’un avis et évidemment de lien d’achat pour quoi ? 0.99€ ? Je pense qu’à un moment donné il faut une remise en question !

      Aimé par 1 personne

      • coral dickinson dit :

        Hallucinant! Nos blogs sont en effet vus comme de simples vitrines promotionnelles, c’est la dure vérité. Alors maintenant ma vitrine est seulement ouverte aux auteurs qui ne me demandent rien, qui n’ont pas forcément besoin de moi pour vendre leurs livres (pourquoi m’être de côté des auteurs classiques ou connus sous le simple motif qu’ils ont un public? leurs ouvrages en sont-ils moins bons pour autant?). Reprendre les reines de nos blogs c’est le seul moyen de rester libres

        Aimé par 1 personne

  9. Enora, l'écume des mots dit :

    Salut !
    Vers Septembre dernier j’ai sincèrement pensé à arrêter la bloggo mais c’était à cause de commentaires vraiment déplaisant (venant de personnes que je croyais des amis) Maintenant je suis heureuse de ne pas l’avoir fait. J’adore avoir un blog, cela permet tant de rencontres géniales ! Pour les partenariats c’est vrai que c’est contraignant. Il m’arrive parfois de ne pas chroniques des SP parce que je ne trouve pas les mots pour. Pour moi, mon blog c »est avant tout du plaisir, je me force un minimum à trouver les mots, à lire les livres mais cela reste dans le degré de l’acceptable. S’il je dois commencer à m’obliger et que je rechigne à le faire, c’est plus du plaisir.
    Ton article est vraiment parfait alors merci de me conforter dans mon idée que les blog, c’est du plaisir 🙂

    J'aime

    • Les histoires d'Amelia dit :

      Heureusement que tu n’as pas arrêté ! Deux en deux jours c’est beaucoup trop !
      Et tout à fait, il faut que tenir un blog reste toujours un plaisir !

      J'aime

  10. coral dickinson dit :

    Merci pour cet article clair et qui a le mérite de soulever le voile du blogging littéraire. Je plussoie ce que tu dis sur les partages d’articles. C’est effarant de voir que les auteurs ou éditeurs ne partagent même pas les avis qu’ils sont les premiers à solliciter! Bref, c’est la course à l’échalote, au plus de commentaires et de visibilté quite parfois à un manque de respect pour les chroniqueurs.
    Personnellement j’ai changé ma ligne sur mon blog : je ne chronique plus que des livres que j’ai choisi de lire, je ne prend plus de service presse pour le momen. Et depuis, je me sens de nouveau libre. Libre de lire, libre d’aimer ou non, libre d’écrire. Je ne vois pas l’intérêt de parler de livres que je n’ai pas aimé, autant faire de la pub à mes coups de coeur. Ça évite les pertes de temps, ça me donne le choix de fermer le bouquin au bout de X chapitres si je n’accroche pas et je décide du contenu de mon blog. Si je suis une blogeuse non professionnelle et que j’accepte de ne pas être payée, je ne vois pas pourquoi je devrais accepter des conditions que je n’ai pas fixée. Si avis gratuit, alors c’est moi qui fixe toutes les règles et je refuse toutes celles qui me sont imposées, qu’elles viennent d’auteurs ou d’éditeurs 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Les histoires d'Amelia dit :

      Oui ! On ne devrait pas se laisser dicter la conduite à adopter sur nos blogs. J’ai un jour modifié un article car un auteur n’avait de cesse de m’envoyer des messages pour que je précise l’âge de son personnage. Quelle en était l’utilité ? Aucune mais je voulais qu’il arrête de me casser les pieds alors j’ai suivi ses exigences.
      Le problème étant que trop nombreux sont encore les blogueurs a se sentir investi d’une grande mission quand une maison d’édition leur envoi un ouvrage à lire. Trop souvent sont ceux qui se sentent tellement reconnaissant pour une ME qui serait presque en train de leur rire aux nez…
      Bref, j’ai décidé aussi de réduire mes SP et de n’accepter que ceux qui m’intéressent vraiment. J’ai enfin pu lire une lecture personnelle près des mois et des mois de lecture de SP et ça m’a fait du bien XD

      J'aime

  11. Erika dit :

    C’est un article vraiment intéressant, merci beaucoup ! En tant qu’auteure je commente sur tous les réseaux les chroniques et messages à propos de mes livres (tellement bien que j’avais l’impression d’être lourde mais grâce à cet article je me dis que peut-être les lecteurs sont contents que je laisse des messages partout pour les remercier) et je partage aussi sur mes propres réseaux. Ça me semble être le minimum… En tant que chroniqueuse j’ai déjà reçu des livres par la poste sans message, des ME à qui j’ai envoyé des mails pour remercier d’un SP surprise et savoir pourquoi je l’avais eu et qui ne m’ont jamais répondu. J’ai quand même lu et chroniqué mais bon…
    Bref, tout ça pour dire que ton article est très sensé et que si en tant qu’auteure je ne me sens pas concernée par le négatif mentionné, en tant que chroniqueuse j’approuve ce que tu dis parce que j’ai aussi vécu certaines choses dont tu parles. Espérons que ça change !

    Aimé par 1 personne

  12. Alice dit :

    Je suis une auteure auto publiée, autant dire que les blogs c’est du pain béni ! Alors je conçois votre colère, elle est justifiée, on a tous une façon différente d’accueillir la critique. Cependant, quand on demande à être lu et à faire l’objet d’une chronique, on doit s’attendre à être aimé ou non. C’est très frustrant de recevoir un avis négatif, je pense que ça peut ruiner un livre si le blogueur à beaucoup d’influence… Mais je doute aussi qu’on puisse descendre un auteur au point de s’attirer ses foudres et de lui briser sa réputation. Un blogueur est avant tout un lecteur, il donne son avis, son ressenti et beaucoup de son temps pour une oeuvre et une personne qu’il ne connait pas. Gratuitement !
    Vous faites un boulot monstre et formidable !
    Courage….

    Aimé par 1 personne

  13. Elen Brig KORIDWEN dit :

    Les abus sont une triste chose. Je sais que certains auteurs harcèlent littéralement les blog’litt, j’avais écrit un article à ce sujet en janvier 2016 : http://www.blog-elenbrigkoridwen-elieapocalypse.fr/2016/01/les-blogueurs-litteraires-sont-ils.html
    Par ailleurs, j’ai vu de mes yeux quelques (rarissimes) cas de blogueurs malhonnêtes. Heureusement, ces abus sont l’arbre qui cache, parfois, la belle forêt d’une relation saine et utile, une véritable symbiose, entre auteurs et blogueurs. Ce qui n’empêche qu’un petit rappel des problèmes est toujours salutaire !
    Amicalement,
    Elen

    Aimé par 1 personne

    • Les histoires d'Amelia dit :

      Merci pour cet article très éclairant ! Mais oui, nous faisons de très belles rencontres et c’est pour cela que tous ces points négatifs sont mis de côté très rapidement.

      J'aime

  14. SeaFamily dit :

    Merci pour ce message qui a le mérite d’être clair et sincère. Je débute dans les « services presse » mais ressens déjà ce dont tu parles. Ce n’est pas évident de toujours rester objectif mais nous « bossons » avec notre Coeur et par passion, comme les jeunes auteurs je suppose 😉 mais c’est préjudiciable que certains auteurs n’acceptent pas les commentaires peu souvent négatifs et en deviennent hautains.. Dommage ! On restera avec les auteurs sympas ! 😍 bonne continuation.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s