Memories of murder

Je continue mon tour d’horizon du cinéma coréen et en particulier du merveilleux monde du thriller/policier. Je vous parle maintenant de Memories of murder.

Synopsis : En 1986, dans la province de Gyunggi, le corps d’une jeune femme violée puis assassinée est retrouvé dans la campagne. Deux mois plus tard, d’autres crimes similaires ont lieu. Dans un pays qui n’a jamais connu de telles atrocités, la rumeur d’actes commis par un serial killer grandit de jour en jour. Une unité spéciale de la police est ainsi créée dans la région afin de trouver rapidement le coupable. Elle est placée sous les ordres d’un policier local et d’un détective spécialement envoyé de Séoul à sa demande. Devant l’absence de preuves concrètes, les deux hommes sombrent peu à peu dans le doute…

Un casting quasi identique à celui de The Host, un carton plein pour ce film haletant !

L’intrigue…
On suit une équipe de policiers, pas très doués, qui enquête sur des meurtres assez « glauques » et dérangeants. Ils se rendent bien vite compte qu’ils ont à faire à un serial killer. C’est maintenant une course contre la montre pour découvrir le meurtrier avant qu’il fasse d’autres victimes. Enfin… C’est plus facile à dire qu’à faire.

Une intrigue qui n’est pas sans rappeler celle de The Chaser. Mais, quelque chose différencie ces deux films : la fin. Si dans The Chaser, l’identité du tueur est connu, dans Memories of murder, il reste en suspend. Comme pour nous laisser l’appréciation de qui il peut être. J’avoue que j’ai du mal avec les films dont le final reste en suspend. Mais comme on peut rien y faire… Enfin, à part kidnapper le réalisateur pour qu’il nous explique, mais je crois que c’est illégal, donc…

Une ambiance noire…
J’ai retrouvé avec joie cette ambiance propre au thriller coréen. Ce décor noir, haletant, angoissant, suffocant… Le comportement des policiers… Ces agents qui ne semblent pas savoir mener une enquête de façon posée. Toujours dans l’optique d’arrêter le coupable mais la manière n’est pas la bonne. Dans ce film, j’ai ressenti une course aux tueurs. Deux des policiers n’avaient qu’une envie : « trouver un coupable ». Peu importait bien que ce soit le vrai ou pas. Et l’autre policier semblait avoir davantage la tête sur les épaules. Il enquêtait de façon plus orthodoxe et avait de vrais résultats. L’humour noir et macabre est présent et le tout donne un côté assez jouissif que j’ai beaucoup aimé. L’aspect pervers et dérangeant n’est pas à négliger non plus et participe à l’ambiance angoissante du film.

Au final, un film dans la lignée des thriller coréens. Pas de nouveauté mais une ambiance que l’on retrouve avec plaisir. Je vous le conseille !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s