Black Clover

Depuis le temps qu’il était dans ma bibliothèque sans que je trouve le temps de le lire, je suis ravie de vous parler du premier tome de Black Clover, acheté à l’occasion des 48H BD.

Résumé : Dans un monde régi par la magie, Yuno et Asta ont grandi ensemble avec un seul but : devenir le prochain Empereur-Mage. Mais, au royaume de Clover, Asta fait figure d’exception. Incapable de produire la moindre petite étincelle magique ; le jeune garçon ne possède aucun pouvoir… Qu’à cela ne tienne ! Loin d’être découragé, il compte bien rivaliser avec Yuno pour aller au bout de son rêve !

Entre My Hero Academia et Fairy Tail
Première impression, après avoir lu le résumé : « Tiens, un autre My Hero Academia ? » Deuxième impression, après avoir lu le manga : « Oh ? Un autre Fairy Tail ? ». Donc, clairement, on a mixte de ces deux mangas. My Hero Academia est l’histoire d’un garçon qui rêve de devenir un super-héros mais pas de bol, il n’a pas de pouvoir quand tous les autres habitants en ont. Ici, c’est le même principe. Nous évoluons dans un monde où la population a des capacités magiques, plus ou moins évoluées. Alors qu’Asta rêve de grandeur et de magie, il est un des seuls à n’avoir littéralement aucun pouvoir. Lors de la remise des grimoires, son petit espoir s’envole quand il n’en reçoit aucun. Et puis, en bon shônen, le courage et l’envie triomphent toujours, enfin, d’une certaine façon. Il n’a pas de pouvoir magique mais récolte la capacité de rendre la magie inopérante. D’accord ! Et là, apparaît l’ersatz de Fairy Tail. Dans l’optique de devenir un chevalier-mage, ils vont passer des épreuves pour entrer dans une guilde… Ah, non, rayez ! Dans une compagnie ! Asta va arriver dans la compagnie du Taureau Noir et celle-ci ressemble en tout point à la guilde Fairy Tail. Ils vont ensuite remplir des missions pour sauver les habitants. Bref, le personnage lui-même ressemble à Natsu, une vraie tête brûlée.

Mais plutôt addictif…
En fait, je pense que c’est normal si j’ai adoré. Après tout, ce manga reprend les codes de franchises à succès. Nous sommes dans du shônen type où courage et amitié triomphent toujours de tout. Croire en soi, se faire confiance mutuellement et patati et patata. Et sans surprise, j’ai adoré le manga. Il est addictif et l’univers de fantasy médiéval qui y est dépeint m’intrigue énormément. Malgré les ressemblances qui m’ont, au début, dérangé, j’ai vite accroché espérant en savoir plus sur l’Histoire du pays, de sa hiérarchie et des différentes compagnies.

Au final, un manga à la ressemblance outrageante avec les grands succès de la littérature nippone, mais qui intrigue tout de même. Je vous conseille de le découvrir. Il vaut quand même une lecture ! Pour vous le procurer, c’est par ici.

Publicités

3 réflexions sur “Black Clover

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s