Tamara – tome 1 : Le réveil de l’Éris

Le résumé m’a attiré et la couverture a achevé de me convaincre, j’ai donc lu le premier tome de Tamara, intitulé : Le réveil de l’Éris. Première rencontre avec la plume de Delman… Je crois que je ne l’oublierai jamais.

Résumé : « Tu dois sauver la magie des trois royaumes avant qu’elle ne disparaisse ! Une puissance incroyable sommeille en toi. En tant qu’élue, tu es la seule capable de nous aider… »
Quand on vous lance ça en pleine figure, avouez qu’il y a de quoi rire ! Ce fut mon réflexe. J’ai d’abord pensé à une blague ou un vaste canular. Ce n’était malheureusement pas le cas.
Je m’appelle Tamara. J’ai vingt ans et me voilà embarquée dans une aventure qui me dépasse. Assistée par un gardien mystérieux et une archiviste revêche, mon destin semble tout tracé : protéger les mondes magiques d’un désastre imminent. Pour ce faire, je dois éveiller les pouvoirs de l’Éris, seuls capables de mettre un terme au chaos qui se profile…

Un univers fantastique où se mêlent héroïsme et fantasy, voilà un roman qui rentrerait parfaitement dans le thème du concours de nouvelles : Femme fort et indépendante.

L’intrigue…
Tamara vit une vie banale d’étudiante. Elle fait la fête avec ses amies et prend la vie comme elle vient. Cependant, une multitude de rencontres et d’événements vont la chambouler pour complètement transformer son petit train de vie si tranquille. Elle se découvre des origines insoupçonnées, apprend l’existence de créatures toutes aussi extraordinaires les unes que les autres et fait la connaissance de Yael. Tamara ne sortira pas indemne de ce qui l’attend. Mais… Qu’est-ce qui l’attend exactement ?

L’intrigue est parfaitement ciselée, maîtrisée à la perfection (oui, oui, je sais « la perfection n’existe pas », bon, à la quasi-presque-vraiment-très-très-proche-perfection). On en complètement immergé dans l’aventure de la pauvre (pas si pauvre que ça) Tamara qui se découvre comme une autre vie. Certains auraient tendance à dire que l’intrigue de base est assez bateau. C’est vrai que la nana normale qui vit une vie normale sans rien qui ne soit pas normale qui découvre qu’en fait c’est une nana extraordinaire, avec une vie extraordinaire et qui a des pouvoirs extraordinaires, c’est du déjà-vu. Mais comme j’ai tendance à le répéter, tout a déjà été fait donc… Bref, je m’égare. Le point original, c’est la façon dont l’auteur traite le sujet. Plus que l’intrigue encore (sachant que l’intrigue est excellente), Delman a un véritable talent, une vraie patte ! Et, j’ai été ravie de découvrir son univers.

Le personnage de Tamara…
Tamara est une jolie fille qui a tendance à tout remettre en question, et à critiquer. Elle garde les pieds sur terre et sa force de caractère lui sera extrêmement utile. Cependant, plus encore, elle doute, elle a peur et elle angoisse. Parfois, elle est révoltée, d’autres, elle est amoureuse. J’ai adoré suivre l’évolution de ce personnage : dans ses émotions, ce qu’elle ressent, ses pensées. Nous sommes dans un point de vue interne, complètement immergé dans l’esprit de Tamara. Et, franchement, j’ai adoré ça !

Le ton de l’auteur…
Cynisme et sarcasme sont de la partie pour tout remettre en question et surtout pour passer un moment de pur plaisir. La plume de l’auteur est fluide, immersive et addictive. Parce que nous sommes dans l’esprit de Tamara, c’est donc elle qui narre l’histoire. Elle nous fait part de ses émotions mais plus encore, elle nous apostrophe. C’est ainsi que Delman réussit un coup de maître : nous rendre complètement prisonnier de son aventure car nous devenons définitivement partie prenante dans l’histoire. Elle digresse, nous raconte sa vie et se livre toute entière. L’auteur sait aussi bien nous décrire des scènes d’actions que des scènes intimistes, d’amour et de sexe. Elle maintient la cadence à coup de moment de calme et de profonde angoisse pour vite passer au combat. Je reviens à ce que j’ai dit un peu plus haut : une maîtrise (oui, oui, je le dis cette fois, que crotte) parfaite de son univers et de son intrigue. Elle sait exactement où elle va et on la suit avec plaisir.

Enfin une histoire un tant soit peu réaliste…
Parce que j’en ai ma claque de ces histoires pas vraie du tout avec le personnage qui apprend qu’il vient d’une grande lignée de magicien et qu’il doit sauver la planète, tout ça en dix minutes et bien sûr, le gars, sans poser de question, il dit OK et il est parti quoi. Non, non, non. Comment vous réagiriez vous si un mec sorti de nulle part vous sort qu’il a besoin de vous pour sauver le monde magique ? Personnellement, je lui demande à quel jeu de rôle il joue parce que vu comme il est parti dedans, ça doit être foutrement prenant. Tamara réagit de façon rationnelle. Enfin, une histoire basée dans les genres de l’imaginaire qui reste RATIONNELLE ! Cela peut sembler étrange de parler de rationalité dans une histoire qui semble être fantastique, mais c’est pourtant bien le cas. Sans la raison, tout semble irréel. Et on perd vite le fil de la lecture, on n’accroche pas, et on abandonne. Ici, Delman prend le temps, elle prend le temps de poser Tamara et de lui faire comprendre que oui, oui, elle est bien un être extraordinaire de qui dépendra l’avenir du monde. Et ça, c’était vraiment génial ! Génial, super et juste trop cool ! YEAH !

Au final, une très bonne découverte qui m’a laissé un sacré souvenir. Une plume inoubliable au ton originale, j’ai adoré ce premier tome et je suis impatiente de lire la suite ! Pour vous le procurer, c’est par ici.

Publicités

5 réflexions sur “Tamara – tome 1 : Le réveil de l’Éris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s