Episodes 1 et 2

ENFIN ! Eh, oui, le début de la saison 2 de Terramorphos est sortie et elle commence sur les chapeaux de roues ! Révélations et révoltes sont de la partie pour un véritable coup de cœur ! Je vous parle donc des deux premiers épisodes.

Résumé : Tout va de mal en pis sur Baker-119-g : la situation sanitaire est plus désastreuse que jamais, les colons continuent à tomber comme des mouches. Quant à Vanessa Huggins, déprimée, déracinée et impuissante, elle est au fond du trou. Peut-être est-ce le moment idéal pour avoir un sursaut d’orgueil ?

Je suis complètement fan de cette série et pour vous prouver mes dires, j’ai même acheté la version brochée de la première saison, que vous pouvez vous procurer ici. J’ai eu le droit à une magnifique dédicace mais je vous parlerai de la saison 1 de long en large dans une vidéo qui ne devrait pas tarder. Je suis une grande fan, donc, et quand une fan voit que l’auteur lui a fait une dédicace et qu’il utilise son prénom pour un personnage très savant, pouah ! Imaginez comment j’étais ! Ma tendance à utiliser des points d’exclamations partout s’est accentuée encore plus !!!!! Comme mon avis va être assez conséquent, je vais utiliser le format « paragraphe » de mes avis basiques. Allez, c’est parti !

L’intrigue…
Deux épisodes d’un coup, et qui se suivent. On peut donc assez facilement parler des deux en même temps. On retrouve Vanessa Huggins, une simple comptable envoyée sur Baker-119-g pour « enquêter » sur un problème de compta. Normal pour une comptable, quoi. Mais, dès son arrivée, elle est accueilli comme l’héroïne qui va tous les sauver. Un peu trop demandé à une pauvre gestionnaire, si vous voulez mon avis. Dans ces premiers épisodes, elle poursuit son enquête aux côtés de ce robot espion qui lui cache pas mal d’informations : Cléo.

L’ambiance…
Ces premiers épisodes sont très addictifs. Et l’ambiance y est pour beaucoup. Il faut dire qu’on retourne sur une planète en plein conflit sociétal. Une presque guerre civile, dont les révoltes se règlent à coup de violences très accrues. L’état sociale de la planète est donc de plus en plus préoccupant mais, ça ne semble pas inquiété le « gouvernement » en place. Alors que Vanessa continue son enquête, elle fait alors d’étranges découvertes et rencontre un groupe de marginales. Là encore, quelques phrases laissées tombées çà et là nous laisse entrevoir l’état de la vie des habitants.

Révélations en série…
Ces épisodes semblent relativement calme, beaucoup de dialogues, peu d’actions, pourtant ils sont très révélateurs. On en apprend plus sur Vanessa et son caractère bien trempé, mais aussi un peu sur l’état actuel de la Terre. Plus fort encore, au fil de la lecture, de nombreuses questions laissées en suspend sont éclaircies, en créant de nouvelles.Malgré ça, nous ne sommes pas dans des explications lourdes et longues. L’auteur prend le parti de mener la réflexion à deux voix, sous forme de dialogues, si bien que le lecteur se joint à la danse. J’ai retrouvé, avec une joie non dissimulée, la plume fluide de Patrice Quélard ainsi que ses descriptions justes et réalistes.

Au final, une excellente entrée en matière ! Vite, la suite ! Le travail sur la couverture n’est pas à négliger non plus, et je m’interroge sur son sens. J’avoue que je suis impatiente ! Pour vous procurer ces épisodes, c’est par ici.

Service de presse envoyé par la maison d’édition

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s