Les perles de Kerry – BLOG

Kerry est une blogueuse littéraire sur le blog Les perles de Kerry. Elle lit de tout mais a une profonde affinité avec les thriller et autres polars. Elle blogue également sur le lifestyle avec un nouveau blog Kerry fait son nid.

1) Vous êtes blogueuse littéraire, parlez-nous de votre blog Les perles de Kerry.

Mon blog est donc un blog littéraire que j’ai créé en 2014 où je partage mes avis sur les divers livres que je lis, je les chronique tous sans exception, même ceux que je n’ai pas aimé. À ce moment-là, j’avais un besoin irrépressible de partager et d’échanger sur les romans que je lisais, car c’était un loisir que personne ne partageait dans mon entourage (ce qui a changé depuis, j’ai réussi à en convertir !).
Même si les critiques sont clairement majoritaires sur le blog, on peut aussi trouver des articles divers en rapport avec la littérature : des tags, des tops, des bilans mensuels, des réflexions de lectrice, etc.

2) En plus d’être blogueuse littéraire, vous tenez un blog de lifestyle, parlez-nous de Kerry fait son nid.

Au départ, je voulais créer une partie lifestyle sur mon blog littéraire, car j’avais envie de parler un peu d’autre chose, j’avais beau être une passionnée de lecture, Kerry ne se résumait pas en cela. Donc pendant quelques mois, j’ai intégré cette partie à mon blog, mais je me suis rendu compte qu’il était plus judicieux de séparer ces deux univers.
Alors Kerry fait son nid est né fin mai 2017, ce blog est tout récent, mais j’espère qu’il aura lui aussi ses lecteurs. Au programme : ésotérisme, bien-être, sport, alimentation, humeurs, articles personnels et lifestyle. Un pêle-mêle donc de tous mes autres intérêts. J’ai pris tellement de plaisir à partager mes lectures, que je me suis dit que je pouvais en prendre tout autant en partageant les autres pans de ma vie.

3) Vos avis sont étayés et très complets, est-ce naturel de décortiquer un roman à chaque lecture ou c’est quelque chose qui est venu à force de pratique ?

Déjà merci pour le compliment, je ne sais pas s’ils sont si complets que cela, je n’ai jamais su argumenter (les profs me le reprochaient souvent). Donc je dirais que c’est sans doute une question d’entraînement, et que l’amélioration vient avec la pratique (un peu comme tout). Au début, mes avis tenaient en trois lignes honnêtement, je ne savais pas vraiment quoi dire à part que j’aimais ou détestais un roman, puis avec le temps, j’ai appris à développer mes avis. La lecture sert à s’évader à prendre du plaisir mais aussi à ça, à acquérir du vocabulaire, apprendre à utiliser les mots sans en avoir peur et à les poser là où on n’y arrivait pas auparavant.

4) Des auteurs vous font confiance pour lire leurs ouvrages, et notamment des auto-édités, parlez-nous un peu de votre politique vis-à-vis de ces auteurs qui viennent vous proposer leurs ouvrages à lire.

Oh oui, et je les en remercie. Les auto-édités ont toujours eu toute mon admiration. Il faut savoir qu’ils portent toutes les casquettes : auteur, correcteur, éditeur, marketing et communication et j’en passe… Avant de devenir blogueuse littéraire, je ne savais même pas que ça existait, ni qu’il était possible de publier un roman sans éditeur. Puis un jour, un auteur indépendant s’est présenté à moi, puis un autre et de là, j’ai pris conscience de mon ignorance du monde littéraire, je me suis dit que beaucoup d’autres lecteurs devaient être dans mon cas, à acheter ses livres uniquement en librairie là où on ne trouve pas d’auto-édités donc… À partir de ce moment, j’ai voulu mettre en avant tous ces auteurs qui méritent de faire connaître leur travail, et qui souvent n’ont rien à envier aux auteurs publiés traditionnellement.

5) Vous lisez de tout, quels sont cependant vos genres de prédilection ? Pourquoi ?

Oui, je lis de tout, car j’aime ne pas m’ennuyer ni m’habituer à un style, mais aussi parce que j’adore sortir de ma zone de confort. Cependant mon genre préféré reste le thriller. Pourquoi ? Parce que c’est le style de roman qui m’émerveille le plus. Suspense, angoisse, retournement de situation, psychologie poussée des personnages, analyse pertinente des situations, tout y est pour passer un excellent moment de lecture ! J’avoue néanmoins ne pas résister à une romance de temps en temps, on est fleur bleue ou on ne l’est pas…

6) Avez-vous des auteurs préférés ? Lesquels ? Des livres que vous pouvez lire et relire sans jamais vous lasser ?

Pendant un temps je le pensais, mais je crois que non en réalité, oui bien sûr, j’ai des œuvres préférées, mais pas d’auteurs préférés, car certains romans ont des résonances chez moi que d’autres du même auteur n’auront pas.
Si je devais vous citer deux auteurs qui m’ont réellement marqué ces dernières années ce serait Céline Saint-Charle avec son roman « Comme un moineau » (autoédité) et Celeste NG avec son roman « Tout ce qu’on ne s’est jamais dit », ces deux romans, bien que très différents, m’ont complètement retourné et chamboulé, et même des mois (années) après j’en garde une forte émotion. Ils ont su éveiller en moi des sentiments indicibles.
Par contre, je ne suis pas de celles et ceux qui relisent les livres, je les garde précieusement, impossible de m’en séparer, mais je ne pense pas être capable de les relire un jour. Certainement par peur de l’ennui du fait de connaître l’histoire et la fin, mais aussi pas peur de perdre mon premier ressenti.

7) Comment sont vos relations avec les auteurs ? Comment réagissent-ils face à une critique négative ? Et vous, comment abordez-vous votre avis quand vous n’avez pas apprécié le roman ?

De manière générale, je suis une lectrice facile, je l’admets, les mauvaises notes sont rares sur mon blog, cela s’explique aussi sûrement par le fait que je connaisse plus ou moins mes goûts ce qui limite donc le lot de critiques négatives.
Mais je pense avoir une bonne relation avec les auteurs même quand je n’apprécie pas leur roman, et pour preuve, certains prennent le risque de me confier à nouveau leur dernier roman… De plus, si un roman me déplaît, j’essaie toujours de trouver ce qui pourrait néanmoins plaire à d’autres lecteurs. Il m’est arrivé que je n’aie vraiment rien de positif à dire (deux fois) et là s’il s’agissait d’un partenariat, je proposais à l’auteur de ne pas publier la chronique, mais les auteurs acceptaient mon avis et me demandaient de le publier malgré tout. Ce fut tout à leur honneur, et depuis je ne le propose plus. Maintenant, si un auteur n’apprécie pas mon avis, la plupart du temps il ne répond pas à mon mail et c’est tout, sinon la pire (et unique) réaction a été de me demander de modifier une partie de l’article ce que j’ai bien entendu refusé de faire.

8) Vous écrivez un roman vous-même, pouvez-vous nous en dire plus ?

Oui, j’ai écrit une intrigue fin 2016, et depuis début 2017, cette histoire est en phase de correction, ça dure, car en ce moment, je suis en pleine période de doute, alors je laisse encore mûrir pour mieux y revenir, je l’espère !
Pour vous donner une idée du roman auquel s’attendre, c’est l’histoire d’une jeune femme de 17 ans, qui va rencontrer l’homme de sa vie. Elle tombe raide dingue amoureuse de lui, mais très vite, il révèle sa vraie personnalité : un pervers narcissique qui fera de sa vie un enfer.
Ce thème me tient particulièrement à cœur entre manipulation psychologique et violence physique. Souvent les gens méconnaissent le sujet et mélange certaines choses, j’espère pouvoir montrer l’impact et les raisons qui font que la femme est sous emprise.
J’ai aussi d’autres projets sur le feu, dont un roman à suspense, moi qui suis fan de thriller, vous vous doutez que mon rêve serait d’écrire un roman de ce genre !

9) D’où vous est venue cette envie d’écrire ? Comme une continuité de votre activité de blogueuse littéraire ?

J’ai toujours inventé des histoires du plus loin que je me souvienne, à 8-9 ans, j’écrivais déjà des « policiers », dans le quartier on m’appelait « Inspecteur Jo », car c’était le nom d’une histoire qui avait marqué les gens… Je me souviens aussi au collège avoir fait lire à ma professeure de français une histoire avec un chien qui s’appelait Pepsy, elle m’avait incité à continuer (sans doute pour me faire plaisir, mais je suis sûre que ça a eu un impact positif sur mon envie d’écrire donc merci à elle !).
Mais avec la maternité, j’ai mis de côté cette passion de la lecture et de l’écriture par manque de temps et d’énergie puis ma petite dernière est rentrée à l’école, et j’ai eu à nouveau le loisir de penser un peu à moi.
De là, l’écriture est devenue un véritable besoin, plus je lisais de fabuleux romans, plus j’avais envie d’écrire le mien.
Quelle fierté ce serait de voir mes parents tenir mon roman entre leurs mains !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s