Vivre à Hong Kong

J’ai lu ce documentaire très immersif : Vivre à Hong Kong de Serge Berthier. J’ai été agréablement surprise par la plume et la façon qu’a l’auteur de nous exposer les choses. Une excellente découverte !

Résumé : Hong Kong. Environ sept millions d’habitants pour une superficie de plus de 1 100 km2. Une ville-monde, une mégapole, un monstre, un mythe qui fascine. Pour y avoir vécu de nombreuses années, Serge Berthier parvient pourtant à la démythifier et à nous la rendre accessible, voire compréhensible. Il en retrace d’abord l’histoire, celle d’un territoire au passé chaotique et mouvementé. Avec ces Chinois d’origines diverses et réputés si secrets, des liens se sont noués qui autorisent l’échange, la confiance et, sous forme de dialogues, débouchent sur des confidences instructives. Dans une approche plus intime, il propose une promenade dans les rues de la ville, ainsi que des portraits d’habitants emblématiques, auxquels il donne la parole.

Vivre à Hong Kong est un sacré documentaire, d’abord assez lourd puis romancé, comme une plongée au cœur de la vie de ces Hongkongais.

Un début difficile…
J’ai trouvé le début compliqué à lire. Il m’a presque rebuté… L’auteur nous fait un panorama de l’histoire de Hong Kong, nous explique d’où vient sa richesse, nous parle de sa densité de population. Je ne dis pas que tout ça a été inintéressant, bien au contraire et c’est justement cet aspect qui m’a poussé à continuer. C’est donc avant tout un documentaire, alors à ceux qui s’attendent à suivre les aventures d’un européen immergé dans la culture hongkongaise, passez votre chemin. L’auteur commence par une explication détaillée des événements et de l’Histoire de cette ville. Passant de la colonisation à sa récente « libération ». La suite est bien plus juteuse !

Un démarrage difficile pour une montée en fanfare…
Arrive le moment tant attendu des rencontres avec l’habitant. Nous allons suive l’auteur dans son périple, dressant les portraits de ces honkongais qui acceptent de lui parler. On s’éloigne là un peu plus du documentaire et sous forme d’échange, nous sommes immergés dans la vie de ces individus au mode de vie si éloigné du nôtre. Ce qui m’a semblé le plus fructueux dans ces échanges, c’est ce qu’en tire l’auteur. Il nous explique ensuite les enseignements que nous devrions tirés de ces habitants. Ils parlent de la valeur du travail, qui chez nous, a disparu depuis longtemps, ils parlent de mille et une chose qui nous semble si simple mais qui pourtant sont essentiels. Une rencontre sous des airs moralistes mais aussi une façon de nous ouvrir les yeux sur ce que nous avons…

Au final, j’ai beaucoup apprécié ce documentaire. J’ai toujours eu un profond intérêt pour le monde asiatique et cet ouvrage me permet d’assouvir en grande partie ma curiosité sur Hong Kong, je ne saurai que trop vous le conseiller. Pour vous le procurer, c’est par ici.

Service de presse envoyé par la maison d’édition

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s