La bille qui voulait être un nuage (conte pour adulte)

J’ai lu un autre conte pour adulte de Stéphanie L. et je suis assez mitigée pour celui-ci. C’est pas que je n’ai pas aimé, c’est plutôt que je l’ai trouvé bien moins bon que les autres… Je vous parle donc de La bille qui voulait être un nuage.

Résumé : Seule et triste, une magnifique bille découvre au-dessus d’elle un nuage orphelin. Puisque plus rien ne la retient ici bas, elle décide de quitter cette terre pour vivre dans le ciel.

Comme je vous l’ai dit plus haut, ce conte est celui que j’ai moins aimé, d’autant que quelques coquilles s’y sont glissées…

L’intrigue…
On va suivre une bille d’abord heureuse car aimée par son possesseur, elle va vite déchanter quand elle sera abandonnée par celui-ci. Puis, elle rencontre un nuage seul aussi. La naissance d’une amitié, qui malheureusement, ne finira pas aussi bien qu’elle avait commencé. Voilà donc l’intrigue en gros, c’est, encore une fois, une histoire très courte qui se lit donc, très vite. On retrouve la plume voluptueuse de l’auteur, même si quelques points noirs viennent obscurcir le tout.

Une chute bien triste…
Voilà mon plus gros problème, j’ai trouvé la fin de la nouvelle bien définitive et surtout la morale assez expéditive. J’ai tout à fait compris ce que voulait dire l’auteur, comme à chaque fois la morale est limpide et il n’est pas forcément nécessaire de lire son encart à la fin qui nous l’explique. Mais, là, je pense qu’elle aurait pu prendre un autre chemin, moins tranchant. J’ai été un peu étonnée. On a un mélange de délicatesse et de souplesse tout le long du récit et bam, tout est fini, tranché, terminé ! Cela participe néanmoins à un effet de style, et c’est clairement marquant. Peut-être était-ce là le but de l’auteur : nous marquer pour que l’on se souvienne de cette morale. Si c’était bien ça, elle a réussi haut la main !

Au final, c’est un avis assez court que je vous propose là, à l’image du conte. Une jolie histoire, très imagée, que nous lisons et découvrons délicatement pour finir complètement dépossédés. Un final inattendu qui nous laisse bien surpris. Pour vous procurer cet ouvrage, c’est par ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s