The Host

Vous connaissez mon amour pour les films asiatiques (les films en général au final), et bien, je vais vous parler d’un autre film coréen : The Host, du même réalisateur que Mother.

Synopsis : À Séoul, Park Hee-bong tient un petit snack au bord de la rivière Han où il vit avec les siens. Il y a son fils aîné, l’immature Gang-du, sa fille Nam-joo, une championne malchanceuse de tir à l’arc, et Nam-il, son fils cadet éternellement au chômage. Tous idolâtrent la petite Hyun-seo, la fille unique de Gang-du.
Un jour, un monstre géant et inconnu jusqu’à présent, surgit des profondeurs de la rivière. Quand la créature atteint les berges, elle se met à piétiner et attaquer la foule sauvagement, détruisant tout sur son passage.
Le snack démoli, Gang-du tente de s’enfuir avec sa fille, mais il la perd dans la foule paniquée. Quand il l’aperçoit enfin, Hyun-seo est en train de se faire enlever par le monstre qui disparaît, en emportant la fillette au fond de la rivière.
La famille Park décide alors de partir en croisade contre le monstre, pour retrouver Hyun-seo…

Mon père l’avait dans ses tiroirs depuis pas mal de temps, mais il aura fallu que je regarde Mother pour apprendre l’existence de ce film. Nous sommes dans un thriller fantastique de 2006.

L’intrigue…
Il y a bien longtemps, des scientifiques peu scrupuleux ont vidé des produits hautement polluant dans la rivière Han, les conséquences sont dramatiques. Quelques temps plus tard, une créature immonde et carnivore sort des tréfonds de la rivière et attaque les abords de celle-ci. La petite famille de Gang-du est attaquée et sa fille enlevée par le monstre. Mais Gang-du n’a pas abandonné. Il est sûr qu’elle est encore en vie. Il doit à tout prix la retrouver. Sa famille, son père, son frère et sa sœur le rejoigne pour sauver la petite Hyun-seo Malheureusement, les choses ne se passent pas comme prévu. Entre quarantaine forcée et course poursuite, qui sortira victorieux de cet affrontement ? La créature née de l’allégresse des hommes ? Ou un père prêt à tout pour sauver son enfant ?

Une fable horrifique…
Ce n’est pas de l’horreur à l’état brut, c’est plutôt de l’horreur psychologique. Comme une montée en haleine toujours constante. Un suspense étouffant. J’ai trouvé que ce film, derrière son air cynique et fantastique, faisait passer un message. Un message fort. Telle une fable, on nous montre jusqu’où un père peut aller pour son enfant, prêt à tout pour le sauver, jusqu’à se perdre lui-même. L’émotion est très présente dans ce film et on ressent la tension. Vont-ils la retrouver à temps ? La créature est comme l’incarnation du « j’en foutiste » humain. Une façon de dénoncer les individus qui n’ont pas une once de jugeote et qui se moque bien de détruire un éco-système. Je n’irai pas jusqu’à dire que ce film est une fable écologique, bien loin de moi cette idée. Mais, j’ai ressenti cette créature comme la punition. La punition donnée à ceux qui n’ont pas respecté ce que la nature leur a donné et pire encore, l’ont détruite. Je vais sûrement trop loin, mais on analyse tous les histoires à notre façon. C’est la mienne.

Au final, malgré les longueurs, nous restons scotchés à l’écran, attendant impatiemment la suite. The Host est un excellent film fantastique, à l’intrigue, bien que peu originale, haletante et à l’ambiance étouffante.

Publicités

2 réflexions sur “The Host

  1. Blanche Mt.Cl. dit :

    Cela fait bien longtemps que j’ai vu ce film, qui m’avait beaucoup surprise pour un « film de monstre », surtout dans l’aspect humain. Ta chronique me donne envie de le revoir! 🙂
    Excellent après-midi!

    J'aime

    • Les histoires d'Amelia dit :

      C’est vrai qu’il date un peu XD, la créature m’a un peu fait penser à celle dans predator et j’avais un petit a priori, au final, le film est vraiment très bien réalisé. Excellent après-midi à toi aussi ^^

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s