Les pieds bandés

J’ai donc lu cette bande-dessinée chinoise qui traînait dans mes affaires depuis bien longtemps. Je me suis enfin décidée à la lire et j’ai vraiment bien fait. Les pieds bandés est une histoire bouleversante !

Résumé : Un one-shot sur la coutume chinoise des pieds bandés. Ce récit raconte comment une jeune fille, Chun Xiou, est forcée de se bander les pieds suivant la tradition, et la torture que cela représente. Mais le calvaire ne s’arrête pas là, car avec la révolution elle va devoir supporter la pression d’une nouvelle société qui rejette toutes ses anciennes coutumes.

Tellement émouvant…

L’intrigue…
Cette bande-dessinée retrace l’histoire d’une période bien particulière. Nous sommes avant Mao, à la Dynastie des Qing. Une petite fille voit sa sœur les pieds bandés et hurle que jamais ô grand jamais, on ne lui bandera les pieds. Malheureusement, dans un pays où avoir les plus petits pieds étaient gage d’épouser un homme de bonne condition, cette petite fille n’échappe pas aux supplices. Les années passent et Chunxiu grandit, et s’embellit. Puis vient la révolution, et toutes ses certitudes s’écroulent. Ces rebelles mettent à mal ses croyances et les coutumes auxquelles on l’a habitué toute petite. Chunxiu sera marquée par la vie et l’horreur ne la quittera jamais…

Une dénonciation…
J’ai été prise à la gorge, le ventre noué, les larmes à la limite de perler… C’est un récit difficile, qui nous montre un aspect édifiant des anciennes traditions chinoises. Parce que la coutume consistant à bander les pieds n’est pas sans souffrances, les orteils sont brisés, réunis en boule. La petite fille ne peut plus marcher durant des jours et doit ensuite apprendre à vivre avec. Mais c’est beau, apparemment c’est beau, parce que ces femmes peuvent mettre des tous petits souliers et elles marchent lentement comme des princesses… Cette BD dénonce ces pratiques qui, je l’espère, n’ont plus court. À vrai dire je ne sais pas vraiment comment cette tradition a évolué. J’ai prévu de réaliser un article sur cette coutume d’antan sur le webzine So Workin’Girls et à ce moment-là, je vous en direz plus.

Une bande-dessinée historique…
C’est un récit historique que nous suivons. Plongée en plein cœur de la Chine en mouvement, j’ai été happée et intriguée. Parce que l’arrivée de Mao au pouvoir leur semblait comme une évidence, plus de coutume stupide, fin de la monarchie et des nattes…  Mais, Li Kunwu nous montre à quel point ces changements ont ébranlé plus d’un chinois. Les dessins sont magnifiques, empreints de nostalgie.

Au final, c’est une magnifique bande-dessinée. Difficile, émouvante, bouleversante, dure et inoubliable. Comme une infime poussière dans ce monde, comme un mince filet d’eau qui s’écoule près d’une rivière, Les pieds bandés retrace l’histoire d’une tragédie avec finesse et tranquillité…

Publicités

3 réflexions sur “Les pieds bandés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s