American Horror Story – saison 5

Je continue patiemment mon avancée dans la série horrifique American Horror Story et je vous parle de la saison 5 : Hotel, avec la participation exceptionnelle de Lady Gaga.

Synopsis (de wikipédia) : Los Angeles, de nos jours. La comtesse Elizabeth, tient d’une main de fer l’hôtel Cortez, un lieu étrange ou les phénomènes inhabituels sont légion. Elle se complaît, avec son ami Donovan, à égorger certains de ses clients pour leur bon plaisir. En parallèle, l’inspecteur John Lowe enquête sur une série de meurtres macabres, qui le poussent à enquêter sur l’hôtel Cortez. Il va alors découvrir l’envers du décor et les différents employés et résidents de l’hôtel. Mais il va aussi mettre au jour de nombreux secrets, et soulever de nombreuses questions. Qu’arrive-t-il aux résidents de la mystérieuse chambre 64 ? Pourquoi la comtesse cache t-elle des enfants dans une étrange salle de jeu ? Pourquoi Iris, la gérante de l’hôtel, enferme t-elle des clients pour les engraisser ? Qui est Sally, une mystérieuse junkie, locataire de l’hôtel ? L’inspecteur John Lowe devra se méfier de tout le monde pour mettre cette affaire au clair.

Une saison bien différente des précédentes et à l’univers, il me semble, bien plus poussé…

L’intrigue…
Cette fois-ci l’histoire se passe dans un hôtel, ci-nommé : l’hôtel Cortez. Il s’y passe des choses étranges ici, le lieu semble comme habité. Pire encore, une femme « fatale » y vit et aime organiser des orgies où sang et luxure sont les maîtres mots. L’arrivée de l’inspecteur John Lowe met à jour plusieurs événements troublants. Ce… vampirisme ne semble pas être la seule forme de « magie » qui règne en ces lieux. Et si cet hôtel était vraiment « habité » ? Et si cet hôtel était hanté ? Une intrigue très « fantastique » bien que le côté horrifique ne soit pas à prendre à la légère. J’ai beaucoup accroché à cette saison sous forme de huis clos étouffant. J’ai d’ailleurs été bluffée par la complexité de l’intrigue, qui est bien plus développée que le simple résumé que je viens de vous faire.

Bluffant…
Ne vous posez plus la question, vous savez maintenant pourquoi j’ai tardé à continuer la saison 1 de 13 reasons why, non ce n’est pas seulement à cause de Clay qui met des années à écouter les cassettes mais bien parce que j’étais totalement lancée dans cette saison 5 d’American Horror Story. Bluffant, c’est totalement le mot ! On est bien loin des ambiances des saisons précédentes. Le fantastique est au cœur de l’intrigue où s’entremêlent plusieurs histoires pour mieux se rejoindre à la fin. La complexité du fil conducteur est tel que je félicite les scénaristes. On a l’inspecteur d’un côté et son aventure, complètement invraisemblable. Puis on a les « habitants » de l’hôtel qui nous content leur passé avec délicatesse et nostalgie. Mais, surtout, avec horreur. Parce que c’est un élément qu’il ne faut surtout pas oublier de prendre en compte. L’épouvante, l’horreur et le dégoût sont bien présents, j’ai plusieurs fois fait de véritables grimaces et détourné les yeux, je l’avoue. Y a des choses que j’ai du mal à supporter, ça me hérisse les poils et brrrrrh !
Au début, avant de me lancer dans cette saison, j’étais quand même sceptique : un hôtel et Lady Gaga. Et bien, je me fourvoyais. Il faut dire que Rihanna et la comédie… J’avais donc un a priori sur le jeu de Lady Gaga. Elle m’a totalement contredit. J’ai été surprise et épatée ! Et puis, cet hôtel est si époustouflant… Bref, tous mes préjugés ont fondu comme neige au soleil, dès le premier épisode.

Les crossovers sont déjà là…
J’avais lu un article comme quoi les scénaristes souhaitaient réaliser des crossovers entre saisons. Je n’ai pas regardé la date mais j’aurai du car il semblerait que ça ait été fait dans cette saison. On retrouver Qweeny de la saison 3, vous savez la sorcière qui fait office de poupée vaudou. J’ai adoré ce clin d’œil. En fait, c’était même plus qu’un clin d’œil, carrément la continuité de la saison 3. Bref, une excellente idée de la part des scénaristes et j’espère le voir encore dans les prochaines saisons.

Au final, j’ai encore bien accroché à une saison de American Horror Story. La saison 6 s’intitule Roanoke, je suis impatiente de la commencer. Mais avant, il faut que je finisse 13 reasons why ! J’en suis à la dixième raison et il serait temps de mettre un terme à tout ça, ça s’éternise je trouve…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s