La quête de la plume du poulpe (nouvelle)

J’ai dévoré une énième nouvelle publiée chez Nutty Sheep, je vous parle donc de La quête de la plume du poulpe de Johan Herrmann : encore une histoire à la sauce Nutty !

Résumé : Pour une magicienne, se faire invoquer a quelque chose de déconcertant, voire de non naturel. Pour une pyromancienne au sale caractère, c’est juste un véritable scandale ! D’autant plus lorsque le seul espoir de repartir chez elle tient à l’accomplissement d’une quête saugrenue : aller chercher une plume de poulpe… Alors quand les autochtones se payent sa tête par-dessus le marché, forcément, ça fait des étincelles !

Arrêtons nous deux minutes sur ce titre. Parce que rien que lui, il vaut le détour. Bon, La quête de la plume du poulpe. Hum, la quête, d’accord. De la plume, OK. Du poulpe, soit. Cela donne donc, mis bout à bout : La plume du poulpe. LA PLUME DU POULPE ?! Un poulpe et une plume ? Un poulpe plumeux ? Ah, non, vraiment, je suis complètement fan !

L’histoire…
On va donc suivre une jeune femme qui semble comme débarquer d’on ne sait où. On comprendra un peu plus tard de quoi il retourne. Il s’avère que cette femme est magicienne et que pour intégrer un cercle de magiciens et ainsi travailler sur une manière de retourner d’où elle vient, elle doit mener une quête. Une partie de plaisir, une formalité pour l’administration magique. Loin de l’être en réalité, ça le deviendra presque aux côtés de Corintine et de son acolyte un peu forcé Tim.

Encore une nouvelle addictive…
Je suis complètement fan des nouvelles (bon, ça vous le savez déjà) de part le fait que l’auteur réussit à nous raconter une histoire relativement complète en très peu de pages. Ici encore, j’ai été soufflée. L’auteur nous transporte dans un univers de fantasy, sans trop de mots, juste dans une ambiance. Il n’a pas eu besoin de nous faire des descriptions longues de dix pages pour nous faire pénétrer dans ces lieux, dans son imaginaire. On suit l’aventure de Corintine avec plaisir et on tombe pour son caractère bien trempé. Les dialogues sont un régal où cynisme et réponse du tac au tac sont au rendez-vous.

J’ai passé un très bon moment de lecture et j’espère pouvoir découvrir d’autres publications de cet auteur à la plume addictive. Pour vous procurer cette nouvelle, c’est par ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s