Roots movie

J’ai donc lu Roots movie, un témoignage aux allures de pièce de théâtre. J’ai été bluffée, et je peux même dire que j’ai été sur le cul, allez, un peu de vulgarité ne fait jamais de mal !

Résumé : Entre pièce de théâtre et récit biographique, Roots Movie est le témoignage d’un enfant de 10 ans victime d’un pédophile puis d’une adulte qui tente de l’assassiner. Entre stase entêtante des événements, une amnésie sur plus de vingt ans, puis le réveil des souvenirs, l’auteur présente le processus post-traumatique de son personnage central, devenu impuissant et agoraphobe.

Court mais suffocant !

Un témoignage…
Un enfant. Un adulte. Un enfant. Un adulte. 10 ans. 40 années. 10. 40. Quand la vie nous prend de court, quand le sort semble comme s’acharner sur nous… On a un homme, la quarantaine passé, un homme abusé à 10 ans, puis, à 12 ans, un homme qu’on a tenté d’assassiner. Un homme devenu impuissant, un homme devenu agoraphobe. Peur du contact, rejet de celui-ci et même profond dégoût. Un homme, le même homme tout le long du récit. Cet homme qui a toujours 10 ans, malgré sa quarantaine bien entamée. Oublie, puis réminiscence des souvenirs. Une découverte dans le plus intime des voyages, une rencontre inoubliable. Un enfant puis un adulte, marqué par son passé.

Le souffle court…
On entre dans une histoire où tout semble chaotique. Comme si la brise s’était levée un matin, laissant place à la brume opaque des cimetières. Le souffle court… Un lieu, une histoire. Une plume. Envahissante. Hypnotique. Ce n’est pas de l’angoisse, c’est de la curiosité. Jusqu’où ça peut encore aller ? On est captif, rendu complètement accro par cette plume… Par ce texte… Julien Soulier maîtrise sa barque à la perfection. Croyant atteindre le rivage, il nous rit au nez pour mieux la renverser. Une plongée dans une eau tortueuse. Le souffle court… Incapable de nager, incapable de flotter. Une descente dans les profondeurs d’un monde noirci par les souvenirs. Suffocant…

Mettre des mots…
C’est assez difficile de mettre des mots sur ce que j’ai ressenti. Julien Soulier nous entraîne vraiment dans les tréfonds du conscient, comme une immersion complète dans un univers si décalé, à l’opposé de notre vie. Il nous attrape et nous fait visiter les recoins sombres d’une existence brisée. Sa plume est pénétrante et tellement flottante. Comme un instant suspendu, comme un verre brisé, les débris s’étalant sur le sol…

Au final, c’est un texte très court qui se lit très rapidement. Julien Soulier nous captive par sa plume, spectaculaire, et par son texte inoubliable. Pour vous procurer cet ouvrage, c’est par ici.

Publicités

6 réflexions sur “Roots movie

  1. Wolkaiw dit :

    Une très belle chronique! Je suis vraiment curieuse de découvrir ce livre, je le note! Je pense que l’histoire pourrait me plaire, en tout cas l’atmosphère a l’air tellement lourde. Merci pour la découverte 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s