Episode 5

Je continue mon avancée dans l’histoire absurde de pirates casse-cou : Bösendorfer & Cie. Cet épisode 5 est le meilleur de tous, comme une percée dans le récit…

Résumé : Le carambolage a provoqué l’écrasement d’un autre navire. Celui-ci transportait les membres d’une armée privée. Les survivants viennent en découdre avec ce qu’il reste de l’équipage pirate. Ils sont hostiles, très supérieurs en nombre et bien mieux équipés.

On les avait quitté en peu en panique. Ils se sont écrasés et une armée d’individus ont pour eux un accueil pour le moins désagréable. Qui sont-ils exactement ? Que fait cette armée sur cette planète ? Et pourquoi veulent-ils en découdre avec nos pauvres pirates qui doivent déjà déplorer la perte de leur superbe vaisseau ? Pauvre Jeanne, n’a de cesse de penser le capitaine, pauvre Jeanne… Ah, et bien, on le sait maintenant. Parce que nos pirates préférés sont des dangers pour eux-mêmes, certes, mais pour les autres aussi. Voilà qu’ils ont entraîné un autre vaisseau dans leur chute… Et que ses passagers sont prêts à régler leur compte. Plus nombreux. Mieux armés. Mais que va-t-il se passer pour notre fine équipe ?

Je vous avez dit dans le précédent épisode que je trouvais que l’histoire s’essoufflait. On a pas vraiment d’intrigue claire, on suit juste cette bande de pirates mal embouchés. Le début de la série nous a laissé entrevoir un début d’histoire mais celle-ci s’est un peu perdue au fil des épisodes et de leur péripéties. Je ne vais tout de même pas cracher dans la soupe, il faut savoir que c’est excellent ! C’est fin, ça se mange sans faim, ça c’est clair. Dans ce cinquième épisode, on retrouve de l’absurde (pour mon plus grand bonheur et le vôtre aussi, j’en suis sûre). Pendant ce temps, la vache… L’auteur met en exergue la multiplicité des caractères qui forment cette équipe et on se demande encore comment ils ont pu finir tous ensemble. Face à la folie de certaine situation, on reste coi. On lit et on apprécie. Ici, c’est action à gogo, pas le temps de s’ennuyer. Pas un seul moment de creux. Les moments de descriptions de la bataille sont excellents. On se représente parfaitement la scène. Bravo à l’auteur !

Au final, un très bon épisode à l’absurdité effarante et à l’action ahurissante. Voilà qui donne envie de lire la suite ! Pour vous procurer cet épisode, c’est par ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s