Dans le cœur de chaque enfant sommeille un héros

J’ai donc lu Dans le cœur de chaque enfant sommeille un héros, la nouvelle parution d’Audrey Calviac, auteur principalement jeunesse. Publiée dans la collection Électrons Libres de Évidence éditions, il ne va pas être facile de vous parler de cette histoire sans vous spoiler… Je vais tâcher de faire attention !

Résumé : Mathis est un enfant qui passe son temps à observer le grand arbre rond de la cour de son immeuble. En effet, il s’y déroule des choses étranges lorsque la nuit vint à tomber. Prenant son courage à deux mains, il compte percer le secret de cet arbre et le secourir d’un mal mystérieux qui le ronge de l’intérieur.

Comme je vous l’ai dit un peu plus haut, il va être difficile de parler de cette nouvelle sans trop en dévoiler. Je vous explique, comme toute nouvelle, le point majeur est la chute. Et cette chute est inoubliable !

L’intrigue…
On va suivre un petit garçon, qui s’avère être un véritable aventurier. Accompagné de son amie, il va prendre son courage à bout de bras et partir sauver ses amis ! Voilà l’intrigue que je peux vous dévoiler et je ne dirais rien d’autre ! Parce que si je vais plus loin, je sens que mes doigts sur le clavier vont fourcher et zou, spoile… Donc, voilà la petite intrigue toute sympa et très jeunesse, n’est-ce-pas ? Alors que cette nouvelle n’est pas pour les petits, mais bien pour les grands. Hé hé…

La chute inoubliable…
Quand vous voyez le titre de ce paragraphe, vous vous dites que ça y est ! Oui, ça y est, elle va nous dévoiler ce truc de fou !! Et bien, non… J’ai décidé de résister jusqu’à la fin et je vais vous expliquer plutôt mon ressenti sans vous dire sur quoi j’ai réagit. Pfiou, compliqué tout ça…
Bon, alors, tout d’abord j’ai été surprise. Je me suis dit que pour une chute, c’était une sacrée chute. Puis, je suis passée par différents stades : le déni, la colère et la tristesse. Les larmes aux yeux, la gorge nouée. Comme une envie de me moucher bruyamment en boulottant de la glace… J’ai été complètement captivée, du début à la fin. Audrey Calviac termine son histoire en apothéose, une véritable pépite que je ne suis pas prête d’oublier.

Je vous intrigue ? Vous vous demandez de quoi je parle ? Et surtout qu’est-ce qui a pu me toucher à ce point ? Bah, y a plus qu’à craquer. Le papier est à seulement 10 €, par ici. Et le numérique à 0.99 €, par . Bonne lecture !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s