Le lotus et le diamant (conte pour adulte)

Je vous parle du troisième conte pour adulte de Stéphanie L. sortie dans la collection Samsara de Évidence éditions : Le lotus et le diamant. Je l’ai trouvé très court et plus spirituel que les autres.

Résumé : Deux voyageurs en quête d’un trésor, cheminent sur le même chemin. Malgré les apparences, l’un et l’autre n’ont pas le même objectif. Entre jalousie, ego et acceptation, ce cheminement en laissera personne indifférent.

Je cherchais une image pour illustrer l’article… Et je me suis dit pourquoi pas un lotus et un diamant ? Pas facile de trouver un lotus et un diamant sur la même image (à part des bagues…) donc, j’ai pris ce qui me plaisait le plus entre les deux : le lotus. Le sentiment de plénitude qui émane de cette image va parfaitement avec l’ouvrage dont je vais vous parler !

L’intrigue…
Et bien, on les suit… L’un et l’autre. L’un respire la tranquillité et l’autre l’avidité. Entre empressement et patience, méditation et souffrance, l’un et l’autre vont se découvrir, s’appréhender. Vaut-il mieux manger tout son repas pour être gonflé d’énergie ou profiter de ce que la nature a à nous offrir ? Pas facile, facile de vous parler de l’intrigue. Elle est très posée, sans rebondissements. Pas d’effet fantastique comme dans le deuxième ou de morale claire et bien définie comme dans le premier. Ici, on est entre deux mondes. Celui de l’un et celui de l’autre. Deux mondes opposées qui ne demandent qu’à se rapprocher…

L’un et l’autre…
Ne pas nommer véritablement les personnages m’a mis la puce à l’oreille. Cela ne peut signifier qu’une chose : le cas général. Ce conte va toucher tout le monde. Pas une certaine catégorie, pas Pierre, Paul ou Jacques, mais bien moi, toi, vous, nous, et même eux ! L’un ça peut être toi, et l’autre, moi.

La morale…
La morale est toujours relativement simple à appréhender. Ce qui est différent dans ce troisième conte est que cette morale était moins claire. Moins limpide. Moins palpable. Comme je le dit en introduction, elle est plus spirituelle. À l’image, sans doute, du côté très zen de l’un. Stéphanie L. nous incite à redécouvrir ou découvrir la nature et ses bienfaits. Elle nous propose un contraste entre l’appât du gain et le simple bonheur de communier avec les éléments. J’aurai tendance à vous dire que l’inspiration est très bouddhique. Le lotus est une plante sacrée et l’auteur représente parfaitement ce côté rituel. À la lecture du conte, on est détendu, comme si rien ne pouvait nous arriver. On lit et on apprécie. Rien de plus, rien de moins. On est dans un état de calme et la plume de Stéphanie L. n’y est pas pour rien. C’est vraiment magique, cette façon qu’elle a de nous faire prendre conscience qu’il y d’autres façons d’appréhender le monde et que nous ne suivons pas forcément le bon chemin. De quoi se remettre en question.

Au final, encore une belle lecture signée Stéphanie L. J’aime beaucoup son univers. Comme sortie d’un rêve, cette histoire saura ramener la paix, peut-être pas pour toujours, mais vous y aidera, c’est certain ! Pour vous procurer le conte, c’est par ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s