The Chaser

AVERTISSEMENT : INTERDIT AU MOINS DE 12 ANS (PUBLIC AVERTI)


Je vous parlais de The Strangers il y a peu de temps, j’ai donc regardé The Chaser, un autre film du même réalisateur. On retrouve sa patte et ce n’est pas pour me déplaire. Encore un thriller mais policier cette fois.

Synopsis : Joong-ho, ancien flic devenu proxénète, reprend du service lorsqu’il se rend compte que ses filles disparaissent les unes après les autres. Très vite, il réalise qu’elles avaient toutes rencontré le même client, identifié par les derniers chiffres de son numéro de portable. Joong-ho se lance alors dans une chasse à l’homme, persuadé qu’il peut encore sauver Mi-jin, la dernière victime du tueur.

J’ai emprunté The Chaser en bibliothèque, ou devrais-je dire en médiathèque du coup. C’est un thriller-policier basé sur un serial killer. Un bon film de suspense.

Pas grand-chose…
Pourquoi « pas grand-chose » ? En fait, quand on prend du recul, il semble qu’il ne se passe pas grand-chose dans le film. On reste dans de la poursuite un peu banal. Un homme qui recherche ses filles qui disparaissent les unes après les autres. Si je dis « ses filles », je ne parle pas d’un papa qui recherche ses jumelles qui ont fait une fugue, hein. Je parle d’un ancien flic qui s’est reconverti dans le proxénétisme. Une trame loin d’être originale d’ailleurs. Qui n’a jamais vu un film ou un épisode d’une série parlant d’un sérial killer qui tue des prostitués ? Y a que moi qui pense à Jack L’éventreur ? Cependant, il faut savoir que la police arrête le meurtrier, dès le début. Mais alors, s’ils l’arrêtent dès le début, pourquoi le film dure 2 heures ? Parce que le proxénète cherche une de ses filles, encore en vie. Tout le film se base sur la recherche de la jeune femme. Une jeune femme qui laisse derrière elle une petite fille, faisant ressortir un côté très humain chez l’ancien flic. On est balloté entre drame, espoir et horreur…

L’horreur…
Nous sommes dans un thriller policier, certes, mais l’horreur est bien présente. L’horreur psychologique, puisque le film est tout de même angoissant. On est toujours là à se demander : Va-t-il la retrouver avant qu’il ne la tue ? Mais aussi, l’horreur physique. Le film est très sanglant. Noir. Il nous plonge dans les tréfonds de l’âme humaine. Là, où se cache notre part la plus noire, notre noirceur la plus profonde. Jusqu’où serions-nous prêt à aller pour sauver une personne qui nous est chère ? On est effaré aussi, par la justice, la police. Je me suis plus d’une fois exclamée devant la télé, apostrophant les personnages, leur jetant mes remarques acerbes au visage ! Comme si ça allait changer quoi que ce soit au film…

Au final, bien que pas exceptionnelle ou originale, on est vite pris dans la tourmente, si bien qu’il devient difficile de retirer nos yeux de l’écran. Un bon thriller policier et un excellent réalisateur !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s