Real TV – COUP DE CŒUR

Je vous parle aujourd’hui d’une lecture toute fraîche : Real TV de Hieronymus Donnovan. Publié aux éditions Storylab, j’ai craqué pour l’univers, la plume et les personnages ! Un véritable coup de cœur !

Résumé : 1993. C’est l’époque où l’Amérique fascine, un certain Tarantino commence à faire parler de lui, les ados matent les Vendredi 13 et le marché des consoles de jeux explose. C’est aussi le moment où toute une génération désenchantée s’engouffre dans le grunge, les cheveux gras, les chemises à carreaux…
Dans une cité minière du nord de la France, Rémy et Arnaud, 13 ans, sont bien de leur temps : Rémy passe des heures à jouer à Mario Kart et Zelda, Arnaud à écouter Faith no more et Fugazi. Alors, un week-end sans les parents, c’est l’éclate assurée ! Mais rien ne se passe comme prévu. Des télés qui implosent, d’autres qui diffusent des images dérangeantes, voire carrément flippantes…
Sur fond nineties hyper-réaliste, Hieronymus Donnovan joue avec les codes du genre cinématographique, basculant avec aisance du teen movie boutonneux au film d’horreur apocalyptique.

Je tiens, en premier lieu, à remercier les éditions Storylab pour ce service de presse et cette découverte. C’est un bouquin de geek et pour les geek. Franchement, c’était un régal, je vous en parle maintenant.

L’univers…
On va donc suivre deux adolescents qui profitent de l’absence des parents pour se faire un « week-end de rêve ». Quand on dit ça, la plupart des jeunes d’aujourd’hui pense Sexe, drogue et vodka (Gosh, Keen V sort de ce corps !!), mais ici, c’est plutôt films à gogo. Le genre de week-end que j’apprécie énormément. Malheureusement, ça ne va pas se passer comme ils l’avaient prévu… Du coup, Rémi se dit qu’il devrait peut-être arrêter de faire des plans, puisqu’au final, tout arrive toujours par surprise ! Ça c’est, sans trop en dévoiler, la trame de base.
Dans une ambiance série télévisée américaine des années 80, on est, dans la première partie du roman, en pleine comédie adolescente. Deux ados, débarrassés des parents, entre jeux vidéo et virée au vidéoclub pour préparer leur week-end de malade. Pour reprendre ce qu’en dit l’éditeur, on est dans du « teen movie boutonneux », pour passer « au film d’horreur apocalyptique ». HEIN ?! Pourquoi qu’elle parle de film d’horreur celle-ci ? Tout va bien, cher lecteur, (enfin « tout va bien », ça dépend pour qui…) j’y viens.

Un thriller horrifique…
À la fin de ma lecture, j’étais un peu perplexe. Quel est le genre de ce roman au final ? J’ai tout de suite pensé : thriller ! horreur ! Je suis passée sur Booknode, et oui, j’avais raison. Ce roman est bien un thriller horrifique. Mais alors, comment passe-t-on de la comédie américaine à l’horreur ?
Real TV est le genre de bouquin qui vous retourne l’esprit. Vous essayez de comprendre ce qu’il se passe mais, à l’instar des personnages, vous êtes dans le flou, complètement paumé. On est très clairement dans le thriller à cause du suspense. L’angoisse, la pression, l’envie irrépressible de lire plus vite et encore plus vite, pour comprendre. Pour saisir ce qu’il se passe. MAIS C’EST QUOI LE DÉLIRE AVEC CETTE TÉLÉ ? Voilà, une rengaine qui revenait sans cesse pendant ma lecture. C’est quoi ce truc de malâââdeuh ? On respire un bon coup et on reprend.
Je disais donc, on est en plein dans le thriller. Cette fois-ci ce n’est pas le fameux thriller-policier auquel nous avons tant l’habitude d’être confronté, mais du thriller horrifique. Le contraste est d’ailleurs affolant entre le début, très détente entre références geek et découverte des personnages, et la deuxième partie, suffocante et dérangeante. Je ne peux pas trop vous en dire, j’aurai peur de vous dévoiler l’intrigue très décapante. Ce que je peux vous dire c’est qu’on est loin à de s’attendre à la tournure que prend l’histoire et à cette (putain de, oserais-je ajouter) chute.

Les personnages…
Pour ne pas trop vous en dire (c’est toujours le problème), je vais me focaliser sur les deux personnages principaux du roman : Rémi et Arnaud. Tout d’abord, sachez que le roman est raconté de plusieurs points de vue. Ces deux-là mais également d’autres personnages dont je ne vous parlerai pas.
Commençons par Rémi. C’est un fana de jeux vidéo, Mario, Zelda, tout ça c’est son dada. Sauf, Street Fighter, ça ce n’est pas possible ! Je suis plutôt d’accord avec lui, vous auriez vu le film issu de la web-série, l’horreur… Sa famille est particulière aussi. Sa maman lit. Son papa regarde la télé. Ah, ça, oui, la télé pour papa c’est important. Très important ! C’est Rémi qui fait des plans, c’est lui qui a prévu ce week-end de fou. Des idées de films il en avait plein la tête. Restait plus qu’à les louer au vidéoclub. Tout était prévu, planifié. Alors, pourquoi a-t-il fallu que ça dégénère comme ça ?
Arnaud, c’est le meilleur pote de Rémi. Il aime bien les jeux vidéo lui aussi. Mais en ce moment, ce sont ses hormones qui travaillent. Ah, ça… L’adolescence ce n’est pas facile, c’est certain ! Mais, Arnaud il est courageux lui. Plus que Rémi en tout cas. Et c’est peut-être aussi un humaniste… un peu…

Au final, Real TV ravira les lecteurs aussi bien pour ses références geek que pour la dégringolade horrifique. On passe de la tranquillité à l’angoisse, sur un rythme addictif et entêtant. Un coup de cœur que je vous conseille vivement ! Pour vous le procurer, c’est par ici.

Publicités

5 réflexions sur “Real TV – COUP DE CŒUR

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s