Manifeste des larmes

J’ai été contactée par l’auteur, Plume, pour lire son ouvrage Manifeste des larmes. Aussitôt reçu, aussitôt lu, je vous en parle donc maintenant.

Résumé : Ce texte n’a pas la prétention d’expliquer la dépression, ni même d’en détailler les mécanismes… Ce n’est pas, non plus, un mode d’emploi qui aiderait le lecteur à aborder son état pour en sortir définitivement. Il n’y a pas de recette miracle et chaque dépression est unique et individuelle ; elle est la résultante d’une personnalité et d’un destin qui se défient, se provoquent. Cet ouvrage retrace sobrement le cheminement intérieur d’une personne singulière prise aux mains d’un déclin terrible. Il nous dévoile ses luttes intérieures tout en nous renvoyant inlassablement les nôtres en pleine figure. L’auteure y met son âme à nue avec une franchise qui résonne et fait écho dans tous les cœurs, que l’on soit concerné ou non par ce mal…

Très court, j’ai lu ce texte dont j’aurai du mal à donner un genre. Edilivre l’a classé dans « Biographie ». Un récit poignant et poétique.

Un texte fort…
Je l’ai lu d’une traite, incapable de lâcher ma liseuse. Ce récit est tout de même très court, sachez-le. Et c’est tant mieux d’ailleurs, car ce récit est plus que fort. Il est marquant et reste en tête encore après la lecture. L’auteur nous raconte la dépression, elle expose les émotions, les sentiments d’une personne souffrant de cette maladie. On suit tout ce que la personne ressent, son combat contre la maladie, sa souffrance. C’est très difficile à lire, assez marquant, voire même choquant, mais suintant de vérité. Un récit dramatique !

Une plume poétique…

« Je sais que dehors il fait beau, mais je ne supporte pas ça, la lumière me fait mal à la tête, le soleil me transperce la peau, je suis si bien dans le noir, le noir absolu où je ne peux rien voir. »

La plume de Plume, le style de Plume (pour éviter les répétitions) est très poétique, fluide et agréable à lire. Ça provoque un véritable contraste avec la dureté du récit, la dureté des mots. Ce style nous rend captif, on veut continuer de lire, parce que c’est beau, parce que c’est beau… Ce Manifeste des larmes c’est l’horreur emballée par de beaux discours. Une autre façon pour nous marquer l’esprit.

Mon avis est court mais le récit l’est également. Au final, c’est un livre dur, poignant mais juste. Poétique, Plume pénètre aux tréfonds de notre âme pour ancrer les émotions de cette personne luttant pour s’en sortir. Pour vous le procurer, c’est par ici.

Service de presse envoyé par l’auteur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s