Silence

 J’ai finalement décidé d’écrire un article sur le film de Scorsese « Silence ». À dire vrai, j’ai beaucoup hésité, car je reste très mitigée sur le fond du film. Je vous en parle maintenant.

Synopsis : XVIIème siècle, deux prêtres jésuites se rendent au Japon pour retrouver leur mentor, le père Ferreira, disparu alors qu’il tentait de répandre les enseignements du catholicisme. Au terme d’un dangereux voyage, ils découvrent un pays où le christianisme est décrété illégal et ses fidèles persécutés. Ils devront mener dans la clandestinité cette quête périlleuse qui confrontera leur foi aux pires épreuves.

Je suis donc allée voir Silence en VOSTFR, il y a quelques jours. Malgré qu’il dure plus de deux heures trente, je ne me suis pas ennuyée une seule fois. Bien que mon ami m’ait avoué à la fin du film avoir eu envie de partir au milieu à cause de ce fort sentiment d’un film pro-catholique. C’est d’ailleurs sur ce point que je reste mitigée. Je vais donc peser mes mots car la religion est bien un sujet difficile à aborder.
Scorsese est connu pour être Catholique, on se rappelle d’ailleurs du film « La dernière tentation du Christ ». Il affirme alors, dans le Figaro, « la religion m’a aidé à retrouver mes racines ». En faisant mes recherches, j’ai relevé que les catholiques réfutent l’hypothèse faisant de Silence un film catholique. Sur le site Reinformation.TV, on apprend qu’un catholique américain voit ce film comme un « plaidoyer pour l’apostasie ».

silence-martin-scorsese

Le film est violent, les scènes choquent et à juste titre. Parce que Silence c’est une histoire vraie. Pour avoir étudier ce moment de l’histoire japonaise en civilisation du Japon, je peux vous affirmer que Scorsese a fidèlement représenté la répression des catholiques à une époque où le Japon n’était pas prêt à s’ouvrir sur le monde. Ma première impression est que les religions asiatiques (le Bouddhisme majoritairement) sont condamnées dans ce film. Condamnées pour les méthodes employées par les japonais pour se débarrasser des chrétiens. Condamnées pour leur non-tolérance et cette indifférence pour la souffrance d’autrui. Or, on peut voir le film autrement encore. On peut le regarder dans l’autre sens. Ce film condamne alors la chrétienté et leur besoin constant de convertir. Il condamne ces catholiques qui ne peuvent imaginer un seul instant que l’on puisse embrassé une autre religion que le Catholicisme.

Deux points de vue différents donc, suivant de quel côté nous nous plaçons. Je vais essayer de ne pas prendre parti bien que cela soit compliqué. En effet, une discussion dans le film m’a interpellé. Lorsque l’un des prêtres engage un « débat » en expliquant ce qu’est la Chrétienté. Il balance alors qu’elle est La Vérité. Cette simple phrase m’a fait douté du but de Scorsese. Voulait-il vraiment une ode au catholicisme ? Ou confronter les points de vue ? Ou faire passer un message plus complexe encore ? Le titre également est équivoque. « Silence »… Ce silence représente celui de Dieu qui semble avoir abandonné ses fils sur une terre hostile. Plus on avance dans le film et plus la cruauté des japonais envers les chrétiens est marquée. Plus elle est violente et présente. Alors, je me pose la question. Certains affirment là que Scorsese prouve son amour pour la religion, d’autres que ce n’est en rien un film catholique. La question reste en suspens, dans l’attente d’une réponse.

Au final, j’ai passé un bon moment. Voilà un film qui fait réfléchir, encore des jours après l’avoir visionné. « Silence » est un film qu’il faut voir, alors, n’hésitez pas à sortir faire un tour au cinéma.

Publicités

5 réflexions sur “Silence

  1. Vampilou fait son Cinéma dit :

    Pour ma part, je ne l’ai pas ressenti comme un plaidoyer contre le bouddhisme, mais vraiment comme la preuve que n’importe quelle religion se révèle finalement intolérante envers les autres ! Après, peut-être qu’en étant moins ouvert, on peut le percevoir ainsi, mais ce serait dommage…

    J'aime

    • Les histoires d'Amelia dit :

      J’ai pensé ça aussi. Mais au moment de la discussion, le « chef » japonais demande au pretre de le convaincre « en quoi la chrétienté est-elle si bien ? » Et tout ce que le prêtre trouve à répondre c’est « c’est la seule vérité ». Ça m’a vraiment marqué.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s