Baiser malicieux : l’amour à Tokyo – saison 1

J’ai donc, sur les conseils d’un ami, regardé la saison 1 de Baiser malicieux : l’amour à Tokyo. Ce drama japonais date de 2013 et est composé de 16 épisodes d’environ 1 heure chacun. Et encore un excellent J-Drama.

Synopsis (issu de Nautiljon) :  Lors de la cérémonie d’entrée au lycée, Aihara Kotoko, une élève pas très brillante rencontre pour la première fois Irie Naoki, un génie au QI de 200 : c’est le coup de foudre.
Après avoir longtemps gardé ses sentiments pour elle, Kotoko prend son courage à deux mains et lui écrit une lettre. Elle la tend à Naoki au lycée, mais ce dernier la refuse froidement en lui confiant qu’il n’aime pas les filles stupides. Celle-ci n’étant pas du genre à se décourager, essaie de surmonter cette humiliation publique avec l’aide de ses amis.
Un jour, sa maison se retrouve soudainement détruite par une météorite, laissant Kotoko et son père démunis. Mais l’ami de ce dernier les invite chaleureusement à partager son toit. Qui aurait pu se douter que le meilleur ami du père de Kotoko se trouvait aussi être le père de Naoki ?
Dès lors, Kotoko et Naoki devront apprendre à vivre ensemble et s’adapter à cette nouvelle situation.

baiser

Bon, alors, le point négatif est que ce drama est « disponible » sur Viki mais pas vraiment en fait, puisque ce drama, du moins la saison 1, a été licencié. Mon ami les a regardé sur Netflix donc si vous êtes abonnés, lancez-vous. Sinon, il semble qu’on peut encore les télécharger, puisque mon ami me les a téléchargé, mais apparemment ils sont difficiles à trouver. À mon avis, la recherche vaut le coup !

C’est donc une histoire d’amour assez banale, au final. Quand je me refais un peu la saison dans ma tête, je me dis qu’en fin de compte, il n’est pas si extraordinaire ? L’intrigue est plutôt basique : une histoire d’amour difficile. La jeune Kotoko est amoureuse d’un jeune et beau génie doué dans tout ce qu’il entreprend. Malheureusement, celui-ci ne semble pas s’intéresser aux femmes et encore moins à cette idiote de Kotoko. Et puis, vient le retournement de situation (qui ne retourne pas la situation tout de suite, hein !), Kotoko se retrouve à habiter dans la même maison que l’homme qu’elle aime. Bien que du « déjà vu », c’est toujours un régal pour ces quiproquos et ces situations romantiques, ou pas, d’ailleurs…

Plus que l’intrigue elle-même, ce drama est un peu fou de part ses personnages qui, à mon avis, soutiennent l’histoire. Sans eux, hum, cette saison ne vaudrait plus grand chose. Tout d’abord la mère de Naoki est complètement folle ! Excentrique et juste trop mignonne, elle devient vite une des raisons pour laquelle on regarde ce drama. Ensuite, les deux personnages principales ont des caractères diamétralement opposés et c’est sans doute ça qui rend ce drama intéressant. Et un dernier point et pas des moindres : c’est connu, dans les dramas d’amour japonais, le baiser vient à la fin ou ne vient carrément pas. C’est toujours très frustrant d’ailleurs pour nous jeunes spectateurs. Ici, c’est un peu le titre tout de même, et bien pas moins de 5 bisoooooouuuuuuus !!!!! Voilà, je trouvais important de le souligner. Ha ha !

Au final, une jolie découverte. Je ne me lasserais jamais de la folie japonaise. La saison 2 étant vraiment disponible sur Viki, je vais sans doute bientôt la commencer. Bien que je sois en train de regarder trois dramas en même temps, ha ha !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s