Noir – COUP DE CŒUR

J’ai donc lu Noir de Sylvain Desvaux, publié dans la collection I-Mage-In-Air de Évidence éditions. D’abord reçu en SP numérique de la part de la maison d’édition, j’ai commandé la version papier, ayant complètement craqué pour cette plume !

Résumé : Daniel est un homme brisé. Depuis la disparition inquiétante de sa fille Nathalie, uncoeur an plus tôt, et le départ de sa femme Héloïse, il n’est plus que l’ombre de lui-même. Partagé entre la dépression et la colère, vidant bouteille sur bouteille dans la pénombre d’un appartement aux volets toujours clos, Daniel conserve l’espoir insensé de revoir son enfant vivante. Un soir d’été, alors que la ville se retrouve plongée dans l’obscurité suite à une coupure de courant, Daniel va entamer le plus étrange des périples, un voyage qui le mènera au-delà de toute frontière, là où rien ne vit, là où tout est noir…
Là où l’attend la reine de ce monde de ténèbres.

noirp

Je n’ai pas arrêté de vous teaser sur ce bouquin, et bien ça y est ! ENFIN, ELLE SORT SON AVIS ! Ha ha ! Je trouvais que je mettais du temps à le lire mais à vrai dire, je le dégustais. Tranquillement. Doucement. Délicatement. Je ne voulais pas le finir trop vite. J’avais peur qu’il me glisse d’entre les mains. Parce qu’il est court… Trop court peut-être ? Mais si prenant… Si fluide… Si splendide… J’ai tellement aimé que j’en perds mes mots, voyez !

L’intrigue…
Parlons un peu de l’intrigue. On va suivre un père qui se trouve être totalement brisé depuis la disparition de sa fille. Désormais seul, sa femme étant partie, il n’arrive pas à se reconstruire et tourner la page. Puis, un soir, tout bascule. Il va tomber la tête la première dans un abîme de néant. Ce roman est un huis clos oppressant qui nous fait perdre la notion du temps. Un début réaliste où aucune trace de fantastique ne pointe le bout de son nez. Puis, on avance, puis, on s’enfonce, et on plonge. On plonge droit sur le vide. On rencontre une femme aussi étrange que mystérieuse. On découvre qui elle est, même si tout reste un peu flou et brumeux. On découvre ce qui se cache derrière ce Noir presque terrifiant.

Une leçon de vie…
La plume de Sylvain Desvaux est un régal. Son style est fluide et son vocabulaire est d’une richesse sans nom. Plus qu’une histoire, ce livre est une vraie leçon de vie. Laisser s’exprimer ses talents, ce qu’on peut faire quand on perd son enfant… Mais la grande question reste la même, une question immuable : Jusqu’où peut aller l’amour d’un père pour sa fille ? Sylvain Desvaux traite cet aspect de l’intrigue avec brio et finesse.

Au final, vous l’aurez compris, j’ai adoré ! Je ne jette pas des fleurs au hasard, je vous assure que cet auteur mérite toutes ces louanges. Son texte est emprunt d’une tristesse profonde à l’ambiance dérangeante. Pour vous le procurer, c’est par ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s