Catharsis Disputatio, 1204-1207

Ah y’est ! J’ai donc enfin terminé de lire Catharsis Disputatio : 1204-1207 de Patrice Quélard. Ah, je soupire parce que j’ai très clairement adoré mais j’avoue que c’était tout de même un peu lourd.

Résumé : En ce début de XIIIe siècle, l’hérésie cathare gagne du terrain en Occitanie. Pour la contrer, les légats du pape n’hésitent pas à disputer le terrain aux ‘bons chrétiens’, ministres du culte hérétique, qui ont bien souvent la faveur du peuple. Cet affrontement se déroule d’abord sur le terrain idéologique, et les joutes restent essentiellement verbales… Mais pour combien de temps encore ? Au même moment, à Toulouse, le marchand Jean Taillefer et sa fille Poncia mènent une lutte beaucoup plus prosaïque : ils veulent le monopole sur la draperie de luxe. Les destins de plusieurs témoins et acteurs de cette époque troublée s’entrecroisent, se mêlant à l’histoire de certains des célèbres protagonistes de l’inexorable tragédie qui a déjà commencé à se nouer. DISPUTATIO est la première partie d’un cycle qui traverse les prémices et le début de la croisade contre les cathares.

img_20170107_141908

Je tiens à remercier Patrice Quélard qui a pensé à moi pour lire et donner son avis sur son nouveau roman. Patrice Quélard, qui a fait gagné son premier roman Fratricide lors d’un concours organisé sur la page facebook du blog mais qui a également écrit Terramorphos, la meilleure série de SF que j’ai lu. Bref, cessons les louanges et parlons un peu de Catharsis Disputatio, c’est tout de même pour ça que nous sommes là !

C’est, donc, un roman historique, comme vous avez pu le remarquer en lisant le résumé. C’est la première fois que je lis ce genre de littérature et j’avoue m’être découvert une passion cachée. Ha ha ! On va être transporté à l’époque des Cathares et de leur hérésie, en fait. Je ne suis pas une grande férue d’Histoire et je pense pouvoir dire sans me tromper que je ne connais pas grand chose de cette époque et plus particulièrement sur les Cathares. Cet ouvrage m’a ouvert les yeux vers d’autres horizons. J’en ai découvert énormément sur le fonctionnement interne de l’Eglise et on assiste aux distorsions au sein même de celle-ci.

Le style de l’auteur est toujours un régal : riche et d’une fluidité sans nom. J’ai adoré le maniement des différents tons de langages. Il faut dire que dans cet ouvrage, nous côtoyons aussi bien des religieux, des nobles que des paysans. L’intrigue est vraiment menée d’une main de maître. On est éparpillé entre différents points de vues, mais, attention, on ne se perd pas ! Une excellente organisation, moi je vous le dit !

J’ai ressenti tout le travail fait par l’auteur en amont. Patrice Quélard a mené son histoire avec brio, nous gardant scotché à ses lignes d’un bout à l’autre du roman. Bien qu’il y ait énormément de matière à assimiler (d’où la lourdeur dont je parle dans l’intro), ce roman est une réussite ! Pour vous le procurer, c’est par ici.

Publicités

2 réflexions sur “Catharsis Disputatio, 1204-1207

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s