Terres interdites – tome 1 : l’enfant de la prophétie

J’ai donc lu le roman de Rébecca Monnery : Terres interdites, tome 1 : l’enfant de la prophétie. Malgré une histoire un peu basique, j’ai beaucoup apprécié la finalité. 

Résumé : La destinée hors du commun d’un enfant désigné pour sauver son peuple.
Dans Terres Interdites, Rébecca Monnery nous plonge au cœur de la terre d’Élion. Un monde implacable où se mêlent cultures tribales et créatures fantastiques. Les Gandaris, un peuple guerrier, y survivent dans l’attente d’un jour meilleur. Leur délivrance approche, assure Galliam le maître absolu. Au sein de leur tribu est né Schimeï, l’enfant aux yeux violets promis par la prophétie, l’homme immortel qui doit guider les Gandaris sur la terre nouvelle. Un destin hors du commun pour ce jeune orphelin qui rêve de succéder au maître.
Adulé par son peuple, détesté par son frère, rongé par l’ambition, Schimeï suit aveuglément les instructions du guide suprême. À chaque étape, celui-ci durcit la mission, enfermant Schimeï dans les coutumes cruelles de son peuple. Prisonnier des traditions, il ne pourra accomplir son destin qu’en retrouvant les poignards sacrés des Gandaris et en affrontant son frère. La tâche se complique encore quand une fille ennemie se greffe à sa quête. Alors qu’une mystérieuse voix le poursuit, Schimeï sait qu’il devra choisir : perdre la face ou passer en terres interdites.

J’ai vraiment apprécie ce roman. Il faut dire que la plume de l’auteur, c’est quelque chose ! Elle réussit à nous emmener où elle veut et on la suit sans problème. Elle peint un univers sans trop de chichi. Avec sa pâte, elle décrit sans trop décrire, elle nous transporte, tout simplement.

L’intrigue, quant à elle, est très classique. Cependant, les retournements de situation, la maîtrise de l’auteur de son histoire. Tout ça fait que malgré une épopée somme toute banale, l’histoire est prometteuse et vivante. Les personnages sont plutôt sympathiques même si j’avoue ne pas m’y être vraiment attachés. J’ai adoré le fait que l’histoire commence dès le début. Pas d’explication longue et lourde, ça c’était vraiment agréable.

Juste pour le plaisir, le monde de Terres interdites :

carte-terres-interdites

J’ai toujours eu une profonde admiration pour les auteurs réussissant à manier leur univers, s’en créer un de toute pièce et le maîtriser. C’est ce qu’a fait ici Rébecca Monnery et croyez-moi, c’est une réussite !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s