Ugly princess

J’ai donc lu assez rapidement Ugly Princess tome 1 de Natsumi Aida auteur entre autre de Switch Girl, un de mes mangas préférés. J’avais dans l’optique de l’acheter alors quand j’ai vu que les éditions Akata me l’avaient envoyé, j’étais aux anges et je n’ai pas été déçu !

Résumé : Mito Meguro est en dernière année de collège. Mais son quotidien n’est pas tout rose… À cause de son physique peu flatteur, elle est la risée de tous. Surtout depuis que quelqu’un a découvert qu’elle était amoureuse d’Umeda, un des beaux gosses de sa classe. Depuis ce jour, son quotidien est un enfer. Heureusement qu’elle peut compter sur Maru et Haru, ses deux amies geeks qui aiment se plonger dans les jeux vidéo et les mangas tout autant qu’elle. Un jour, toutefois, Mito va décider de se prendre en main, et de refuser cette fatalité ! Car depuis que Kunimatsu lui a adressé la parole, elle ne peut s’empêcher d’espérer à nouveau, d’avoir une vie meilleure, de peut-être connaître l’amour, ou tout simplement d’être heureuse. La route pour s’accepter soi-même, se débarrasser de ses complexes et trouver le bonheur sera longue et remplie d’épreuves… Mais jamais cette « anti-héroïne », loin des clichés, ne baissera les bras !

 

De tout ce que j’ai lu de Natsumi Aida (les 25 tomes de Switch Girl, le fanbook et le OneShoot Class, je n’ai pas encore lu Virgin Complex) je n’ai jamais été déçu. Et ce n’est pas avec Ugly Princess que je vais l’être.

Comme pour le personnage de Nika de Switch Girl, on se retrouve encore une fois dans ce personnage de Mito. On se retrouve dans ses péripéties, dans ses émotions, ses sentiments, ses souffrances. Natsumi Aida réussi à créer des personnages tellement proches de ses lecteurs, ce qui est à mon avis une des recettes de son succès. J’ai lu dans ce tome 1 que son personnage principal est inspiré d’elle-même au collège ou au lycée. Plutôt instructif donc !

Je l’ai lu d’une traite, sans m’arrêter, sans lever ne serait-ce qu’une seule fois la tête. J’étais vraiment plongé dans ce manga juste fantastique !

C’est, sans hésitation, que je vous affirme que je vais donc continuer cette série. Ce manga me fait un peu penser, dans un sens, au manga No Longer Heroine avec l’antihéros bien que le protagoniste de NLH soit à l’opposé de Mito.

Des moments fort en émotions, Natsumi Aida réussi la prouesse de nous capturer dès le premier tome. Un bonheur de lecture que je recommande à tous les fans de Switch Girl et même plus largement à tous les fans de Shôjo !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s