Mon été avec Lucifer

J’ai lu, enfin, parce que, oui, il était temps, Mon été avec Lucifer, un roman e-book que l’on m’a envoyé. J’ai découvert une très belle plume.

Résumé : Il y a trois types de journées : celles où il ne se passe rien, au point où on se demande pourquoi on s’est donné la peine de sortir du lit ; celles qui sont encombrées de complications, dont le seul but est de vous empoisonner l’existence, et puis, il y a celles où un seul événement peut faire basculer votre vie. Aujourd’hui est une journée du troisième type : spectaculaire, inattendue, aux répercussions déterminantes pour moi, pour mes amis, pour mes ennemis. Surtout pour mes ennemis. (Le résumé étant énorme, je vous mets le début)

Quand j’ai reçu ce roman, j’étais encore un peu réticente au format numérique. Venant tout juste d’acheter une liseuse, je ne m’étais pas encore vraiment lancé. Ce sont, véritablement, les envois épisodiques des éditions Nutty Sheep qui m’ont fait apprécier ce format. Ça a été une vraie révolution. En effet, avant, je ne lisais le numérique que sur mon Smartphone, lecture peu agréable vous en conviendrez et surtout mes pauvres yeux en souffraient, déjà qu’ils ne sont pas en très bon état… Au final, je peux désormais avoir un choix de lecture plus large et accepter des envois d’auteurs et des SP de maisons d’éditions en numérique. Bien que, je ne le cache pas, je préfère tout de même le format papier, surtout quand les romans sont longs.

Ici, 227 pages, je dirais ma limite. Enfin, bref, assez digressé, je vais donc vous parler de ce livre (peut-on dire livre si c’est au format numérique ? *question existentielle*), de ce e-book.

Dans un premier temps, merci d’avoir pensé à mon blog parce que, vraiment, je me suis régalée.

Ayant découvert la Chick-Lit avec La Rousse qui croyait au père Noël, je me suis découverte une passion pour ce genre. Une passion insoupçonnée si j’ose dire. Sous un fond de Chick-Lit, Edith Couture Saint-André nous offre là un roman ancré dans le genre fantastique. Les dialogues sont riches, rythmés et se lisent avec le sourire. Mathilde nous fait rire dans ses pensées, ses réactions. Mais, son passé est également ponctué de mauvaises passes. Très mauvaises.

On s’attache très rapidement à ce personnage. Un personnage haut en couleur. L’auteur a su donné une vraie personnalité à Mathilde.

L’intrigue en est venu à m’obséder, pas dans le sens péjoratif, plutôt dans le sens « addictif ». Parce qu’à chaque fois que je lâchais ma liseuse, je n’avais qu’une envie, la reprendre. Malheureusement, on ne peut pas faire que lire et quand on travaille, et bien, il faut travailler. C’est un vrai problème de société, n’est-ce-pas ?

Et j’ai adoré le personnage de Lucifer. Une femme plutôt arrogante, de caractère qui semble assez vexé de l’opinion des humains quant à son « travail ». J’ai bien accroché à la toile de fond qu’à peinte l’auteur sur le monde des Cieux et le grand Patron. Mon moment préféré est celui des Dinosaures (Qui lira le livre, saura ! Une bonne occasion de se le procurer, non?)

En bref, une chouette lecture, une chouette plume, une chouette découverte. N’hésitez vraiment pas à l’acheter, d’autant qu’au format numérique, ça coûte une bouchée de pain pour un vrai moment de plaisir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s