L’Art de la science-fiction

Je vous parle aujourd’hui d’un petit livre documentaire reçu au format papier en partenariat avec les éditions ActusF : l’Art de la Science-Fiction. 

Présentation : L’art de la science-fiction réfléchit à l’aide de nombreux exemples à la dimension esthétique de cette pratique narrative afin de montrer, d’une part, que celle-ci est avant tout un art du langage (textuel ou iconique) qui, d’autre part, est en mesure de créer une langue, c’est-à-dire de proposer une alternative à notre utilisation quotidienne du langage. La thèse sous-jacente à ce volume est de rappeler que l’art a toujours été une manière d’offrir à la condition humaine des « images » pour lui permettre de se penser et, par extension, de se réinventer. La science-fiction possède une ambition similaire dans le sens où ses récits (littéraires ou filmiques) sont avant tout l’articulation d’un « lexique » — cristallisé autour de la conjecture — et d’une « grammaire » (le scénario) qui, lorsque cette articulation est novatrice, nous invite à mieux saisir l’aliénation subie par notre identité dans un monde industriel et technoscientifique.

Attention, ce documentaire vise un public adulte et surtout cultivé. En effet, m’y connaissant quand même pas mal en SF au niveau cinéma et livre, j’ai quand même été un peu perdu à certains moments. De plus, le public adulte est nécessaire dans le sens où le vocabulaire est très riche et recherché. C’est d’ailleurs très agréable. Adressé donc à un public avisé.

J’ai bien aimé le lire même si j’ai dû me reprendre à plusieurs fois pour certains passages car comme dit plus haut, vocabulaire très riche et recherché. J’ai adoré le côté « ça parle de bouquin et de film que je connais ». Parce que, du coup, quand on s’intéresse à la SF, ce documentaire est passionnant. Les corrélations sont très intéressantes et donnent même envie de revoir certains films ou relire certains livres. Après avoir lu ce documentaire, ça pourrait me donner une autre vision, une autre approche.

J’ai beaucoup aimé également les illustrations à chaque double page. Ça permet d’aérer un peu le livre qui est tout de même très dense.

 Pour finir, je dirais que ce livre est intéressant et que malgré sa petitesse, il est dense en information. Et puis, surtout, n’oublions pas, la Science-Fiction est un art !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s