La princesse vagabonde

Voici une BD chinoise publié chez Urban China que j’ai découvert en bibliothèque.

Résumé : Pour prendre le pouvoir, le second fils de l’empereur, Li Shimin, assassine ses deux frères et tous les membres de leurs familles. Grâce à son intelligence et sa fine lame, la princesse Yongning parvient à échapper aux hommes de son oncle et à se faire passer pour morte. Devenue une fugitive obligée de se déguiser en simple marchand, elle fait le serment de venger ses parents et de reconquérir le trône, quel qu’en soit le prix.

Les dessins sont magiques, des traits fins et subtiles. J’ai vraiment apprécié lire ce premier tome. J’ai eu l’impression, tout au long, de lire un conte folklorique chinois, une légende oubliée.

Confortablement installée, j’ai découvert un autre monde asiatique. Je connais assez bien la culture Japonaise et Coréenne mais j’avoue ne pas m’intéresser plus que ça à la culture Chinoise. Et j’ai bien tort. L’histoire se passe en l’an 626. Les vêtements sont d’époques, l’architecture, les paysages, les mœurs… J’ai lu un manga initiatique !

Les personnages sont brisés, travaillés. On suit une princesse qui a tout abandonné dans le seul but de se venger. Et c’est ce qui l’a changé. Elle est devenue forte, sans peur, sans cœur, ce personnage est extrêmement élégant, classe.

« Loin de mon pays, je lève mon épée et chante. »

En bref, un premier volume plein de promesse et je compte sur les suivants pour m’emmener encore un peu plus loin à la découverte de la Chine d’Antan.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s