Confidences avant l’éternité

J’ai donc terminé de lire Confidences avant l’éternité de Christian Gomez. Je l’ai reçu au format papier en partenariat avec les Editions Qui Lit Vit.

Résumé : Un homme rend visite à sa mère atteinte de la maladie d’Alzheimer. Il réalise soudain avec effroi qu’il ne l’a jamais aimée et qu’elle est une étrangère à ses yeux. Mère indifférente, épouse dévouée, mais soumise, qui donc est cette femme recroquevillée dans son fauteuil ? Les moments d’amour partagés, c’est avec Fabienne, son épouse, qu’il a appris à les apprivoiser. Sa jeunesse ne fut que révolte et colère ! Alors qu’il décide, avant qu’il soit trop tard, de confier toute sa souffrance à celle qui lui a donné la vie, l’inexplicable se produit…

Et si cet homme avait le pouvoir de vie ou de mort sur sa mère ? D’où vient ce fluide énergique qui irradie une force sacrée chaque fois qu’il touche ce médaillon qu’il a dans la poche ?

À la lecture du résumé, je ne savais pas trop quoi en penser. Quel allait être le fil conducteur ? la maladie donc un aspect assez réaliste ou ce pouvoir mystérieux et donc aspect plus fantastique ?

Et puis, je l’ai commencé !

Quand je l’ai terminé (Oui, je commence et je termine ! Ha ha !), j’étais un peu dans le flou. Qu’écrire ? Comment montrer ce que j’ai ressenti avec des mots ?

Ce roman, cette histoire est étrange. Ce n’est pas le fantastique que l’on peut lire aujourd’hui. Ce livre m’a fait penser au fantastique des Classiques. Au Horla, par exemple.

J’ai détesté le Horla mais ce n’est pas le sujet, ou si peut-être un peu remarquez. Parce que, au final, j’ai adoré Confidences avant l’éternité !

La frontière entre la réalité sans extravagance, le monde dans lequel nous vivons, lui et ses malheurs, la frontière entre réalité et imaginaire est si mince… Si mince, qu’elle n’existe presque pas. Ce que je veux dire c’est que lorsqu’on lit ce roman, on se dit que ça a pu arriver. C’est vraisemblable, c’est possible ! Pourtant, non ! Enfin, pour ceux qui croient en la magie oui, évidemment. On se comprend !

Sur fond de la maladie d’Alzheimer, Christian Gomez a su révéler à travers ses personnages, des émotions et ressentiments si humain que nous y sommes tous confrontés un jour. Il a su me faire redécouvrir ce genre de la littérature. Un bonheur !

En bref, une histoire unique et hors des sentiers habituels qui vous fera perdre la tête entre réalité et fiction !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s